Les 29 règles d’or pour préparer et réussir son entretien d’embauche

Commençons par une définition de l’entretien d’embauche: Il s’agit du moment où le candidat (à la recherche d’un emploi) rencontre son employeur (qui a des besoins de recrutement à pourvoir) dans le but de mutuellement évaluer s’ils sont faits pour le poste et l’entreprise. Nous avons regroupé dans cette page les 29 meilleurs conseils pour réussir votre entretien :

 

29 conseils pour réussir son entretien d’embauche

  • Préparer son entretien d’embauche en amont

    • Se renseigner sur les produits et services que l’entreprise vend.
    • Réunir tous les documents transmis à l’entreprise, comme son CV et sa lettre de motivation.
    • Se préparer aux questions qui seront posés pendant l’entretien.
    • Réfléchir à la manière dont vous allez vous habiller pendant l’entretien.
    • Réfléchir à son projet professionnel, et la manière dont vous allez le présenter.
    • Préparez les atouts de votre candidature, et préparez-vous à valoriser votre parcours et vos expériences
  • Prendre rendez-vous par téléphone

    • Au téléphone, soyez professionnel et courtois.
    • Montrez-vous motivé et flexible sur vos disponibilités.
    • Validez bien par écrit la date, le lieu, et les noms des personnes que vous allez rencontrer.
    • Remerciez votre interlocuteur de vous avoir contacté.
  • S’entrainer pour sa série d’entretien

    • Proposer à un ami ou un membre de sa famille de jouer le rôle du recruteur
    • Lui donner son CV et la lettre de motivation, ainsi que les références du poste candidaté.
    • Jouer un jeu de rôle afin de s’entrainer à présenter son argumentation.
    • Il est possible de s’entrainer seul devant sa webcam ou en utilisant une caméra.
    • Essayez de ne pas s’aider de ses fiches, car il ne s’agit pas de faire une lecture.
    • Répétez l’exercice tant que vous n’êtes pas alaise.
  • Se renseigner sur l’entreprise

    • Enquête sur la performance économique de l’entreprise
    • Se demander quelles sont les axes de développement futurs de l’entreprise
    • Développez une connaissance du secteur d’activité de l’entreprise
    • Visitez le site internet de l’entreprise & celles de ses concurrents.
    • Se renseigner sur les valeurs déclarées par l’entreprise.
    • Allez sur Glassdoor pour voir les retours des anciens salariés sur l’employeur.
  • Préparer ses références professionnelles

    • Le recruteur risque de vous demander les contacts d’une personne hiérarchiquement supérieur avec lequel vous avez collaboré
    • Dans la mesure du possible, essayez de transmettre des coordonnées de personnes qui ont une bonne opinion de vous.
    • Informez en amont vos références professionnelles qu’ils risquent d’être contacté.
  • Préparer soigneusement votre matériel

    • Vérifier que votre sac à main ou pochette dans laquelle vous allez transporter les documents soit propre
    • Imprimer plusieurs exemplaires de votre CV et de votre lettre de motivation
    • Emportez un carnet et un stylo afin d’être en mesure de prendre des notes
    • Prendre votre agenda afin d’être en mesure de re-planifier un second entretien –s’ils vous le proposent pendant l’entrevue.
    • Prendre des mouchoirs, une bouteille d’eau, et éventuellement des chewing-gum afin d’arriver avec l’haleine fraiche.
  • Prévoir d’être ponctuel pour son entretien d’embauche

    • Double vérifier en amont l’emplacement et la date de l’entretien.
    • Si vous venez en transport en commun, valider le trajet que vous allez emprunter pour vous rendre à l’entretien.
    • Anticiper votre départ, il vaut mieux arriver trop en avance, qu’en retard. Il peut y avoir des aléas des transports : bus annulé, bouchons etc..
    • Se détendre pendant le trajet. Vous pouvez relire calmement une fois vos fiches pour vous rassurer.
  • Soigner son apparence pour l’entretien d’embauche

    • Adapter sa tenue à l’emploi candidaté, sachant qu’il vaut mieux être trop habillé, que pas suffisamment.
    • La tenue reflète votre personnalité, et est un élément de votre candidature.
    • Évitez de laisser apparent les tatouages, piercings ou autre marqueur visible que pourrait ne pas apprécier le recruteur.
  • Maitriser sa gestuelle

    • Pour saluer le recruteur, faire une poignée de main franche, en le regardant dans les yeux, et le sourire aux lèvres.
    • Installer vous sur la chaise en face de votre interlocuteur. Normalement, il devrait vous indiquer ou vous assoir.
    • Pendant l’entretien, bien s’assoir sur sa chaise, avec le dos bien droit et le regard face au recruteur.
    • Pendant la discussion, ne pas jouer avec son stylo ou d’autres objets parasites pouvant détourner l’attention du recruteur
  • Se détendre avant l’entretien d’embauche

    • Apprendre et utiliser les techniques de respiration avec le diaphragme afin de limiter le stress.
    • Ne pas chercher à se stresser quelques secondes avant l’entretien en cherchant à relire toutes ses fiches
    • Éventuellement s’étirer, et aller aux toilettes avant l’entretien, afin d’arriver dans les meilleurs dispositions.
    • Et surtout, pensez à bien éteindre votre téléphone portable afin de ne pas être dérangé.
  • Bien gérer son stress

    • Apprenez à bien respirer avec votre diaphragme afin de diminuer votre battement cardiaque
    • Ayez un mouchoir sur vous, afin d’essuyer les traces de transpiration au niveau des mains, avant de serrer la main du recruteur.
    • Prenez une bouteille d’eau avec vous, afin de vous hydrater, et de garder une voix stable.
    • Prendre un petit déjeuner & déjeuner copieux avant l’entretien, car il vous faudra de l’énergie en quantité pour faire face à cette épreuve stressante.
    • Nous conseillons de faire du sport la veille, afin de dépenser son énergie, et de se sentir en forme le lendemain. Buvez la veille une tisane relaxante.
    • Identifiez vos facteurs de stress, et mettez une stratégie adaptée afin d’y faire face. Si nécessaire, se faire accompagner par un professionnel.
  • La rencontre avec le recruteur lors de l’entretien de recrutement

    • Généralement, le recruteur va commencer à briser la glace en abordant une question banale du type « avez-vous facilement trouvé l’emplacement de notre entreprise ? »
    • Essayer de vous adapter au rythme du recruteur. S’il est speed, soyez le également, et si au contraire il est calme et posé, calquez-vous sur lui.
    • Cherchez à articuler le plus rapidement possible, et facilitez la prise de parole de votre interlocuteur en ne lui coupant pas la parole.
  • Se présenter en quelques minutes

    • L’entretien d’embauche commence généralement par une présentation des deux interlocuteurs
    • Préparez votre présentation en amont, et présenter vos expériences en quelques minutes seulement
    • Insistez sur les points de votre parcours qui ont le plus de rapport avec le poste candidaté.
    • Restez synthétique, et présenter les grandes lignes générales, avant d’entrer dans les détails.
    • Votre interlocuteur n’a pas forcément le même niveau de connaissance que vous des sujets que vous abordez.
    • Si votre interlocuteur souhaite avoir plus de précision, il vous le demandera pas la suite.
  • Se focaliser sur des exemples concrets

    • Utiliser la méthode STAR pour présenter vos exemples : Situation, Travail, Action et Résultats.
    • Essayer de mettre en avant vos contributions à titre individuelle, et si vous le pouvez, incluez y des chiffres.
    • Vous pouvez utiliser des exemples de la vie professionnelle, mais aussi personnel
  • Bien répondre aux questions posées

    • L’objectif du recruteur des de valider vos compétences, vos expériences passées, et d’évaluer vos aptitudes à vous adapter et apporter à l’entreprise.
    • Le recruteur ne veut pas faire une erreur de recrutement, et va chercher à éliminer les sources potentiels d’erreurs venant de la personne embauché.
    • Mettez en avant vos réussites, en y insistant sur votre contribution individuelle.
    • Évoquez également vos erreurs, si vous êtes en mesure d’expliquer le contexte, et les raisons qui vous ont poussé à prendre ces décisions.
    • Si vous avez eu une personne d’inactivité, il faut mieux l’assumer, et dire que vous avez souhaité prendre du temps pour vous.
    • Essayez de faire en sorte que le recruteur puisse vous projeter dans le poste candidaté.
    • Lorsqu’un recruteur vous pose une question difficile, prenez le temps nécessaire pour réfléchir à la réponse, ce qui est préférable à une réponse fumeuse.
    • Nous proposons un article qui propose les questions les plus posées en entretien. Elles sont à préparer.
  • Poser les bonnes questions au recruteur

    • Faites preuve de curiosité et interrogez votre interlocuteur sur l’organigramme, et les projets de développement de l’entreprise
    • Poser des questions intelligentes qui soulignent déjà une bonne compréhension du business et de l’entreprise.
    • Évitez de poser trop de questions sur les avantages sociaux, RTT.. vous pourrez les poser une fois que vous votre candidature sera acceptée.
    • Évitez de trop mettre l’accent sur ses contraintes personnelles, du type enfant à récupérer à la crèche, ou pas envie de faire des déplacements.
    • Si le job ne vous convient pas, vous pourrez prendre la décision une fois que le recruteur a accepté votre candidature.. ou vous pourrez alors négocier de partir plus tôt.
  • Bien s’exprimer devant ses interlocuteurs

    • Bien vouvoyez votre interlocuteur et ne pas utiliser de familiarités.
    • Parlez lentement sachant que l’on comprends moins rapidement que l’on s’exprime, surtout si vous abordez un sujet peu maitrisé par votre interlocuteur.
    • Ayez une voix posée et sure d’elle. Et respectez une ponctuation sonore en y intégrant des moments de silence brefs, pour souligner vos propos précédents.
    • SI possible, entrainez votre direction au préalable devant un membre de votre famille ou ami.
    • Entrainez-vous à maitriser vos émotions, et contrôlez bien votre respiration.
  • Sincérité et Honnêteté

    • Les recruteurs apprécient les candidats sincères et honnêtes, car ils ont une meilleure confiance en ces profils.
    • Sachez montrer sur certains points vos faiblesses, et soulignant que vos forces les compenseront.
    • Par exemple, si vous ne maitrisez pas une technologie, dites-le, mais soulignez que votre capacité à rapidement apprendre de nouvelles choses combleront ce retard.
    • Il faut que le recruteur ait confiance dans le discours que vous allez lui proposer, afin qu’il ait par la suite envie de travailler avec vous.
    • Ne mentez pas sur votre parcours car les RH peuvent appeler des références à vous pour vérifier les informations évoqués.
    • Si vous êtes prix en délit de mensonge, c’est la fin assurée de votre boucle de recrutement.
  • Savoir aborder ses expériences professionnelles précédentes

    • Tout d’abord, ne jamais critiquer une entreprise dans laquelle vous avez travaillé par le passé. Les points négatifs doivent être contrebalancés par des avantages.
    • Ne pas critiquer ses anciens managers. Vous devez montrer que vous avez du recul sur votre propre parcours, que vous savez dégagez votre propres responsabilités.
    • Rester factuel sur ses expériences, et mettre en avant les contributions personnelles (versus les résultats globaux de l’entité).
    • Dans votre job précédent, vous pouvez mentionner un projet particulier dans lequel vous avez fait preuve d’une réussite significative.
  • Valorisez votre parcours académique

    • Mentionnez si vous avez suivis des enseignements exactement dans le thématique du métier où vous candidatez.
    • Si vous avez développé des compétences qui peuvent intéresser le recruteur, mentionnez-le.
    • Présentez les stages et les expériences universitaires à l’étranger que vous avez réalisé.
    • Expliquez pourquoi vous avez le fait le choix de cette formation, et dans quelle mesure, la suite logique fait que vous êtes présent, en ce jour, face au recruteur.
  • Savoir présenter ses compétences

    • Au préalable, identifiez toutes les compétences dont vous disposez, et que vous avez appris à travers votre parcours académique ou professionnel.
    • Identifiez les compétences dont vous disposez, et qui sont rares sur le marché, et demandé pour le poste candidaté.
    • Savoir présenter les qualités relationnelles que vous avez développé, du type management, résistance au stress etc..
    • A travers TOEFL, TOEIC etc.. être en mesure d’évaluer ses compétences linguistiques.. à les appuyer à travers ses expériences à l’étranger.
    • Ne pas oublier de mentionner ses compétences en bureautique, du type : Word, Excel etc.
  • Mettre en avant ses activités extra-professionnelles.

    • Les expériences associatives sont valorisés et permettent de développer des compétences. Ex : management, gestion, marketing etc.
    • Ces expériences sont révélatrices de votre personnalité, et de votre engagement auprès des autres.
    • En fin de CV : mentionnez vos activités plaisirs que vous pratiquez du type activité sportive, lectures etc..
    • Cette partie permet au recruteur d’apprendre à en savoir plus sur vos centres d’intérêts, et votre personnalité
  • Avoir une écoute active et savoir reformuler

    • Montrez à votre interlocuteur que vous avez une écoute active, à travers votre posture et vos mouvements.
    • Si vous n’avez pas bien compris les propos de votre interlocuteur, vous pouvez essayer de les reformuler, afin de lui faire valider le message qu’il a souhaité vous faire passer.
    • Par exemple, si le recruteur vous dit « parlez-moi de vous », vous pouvez y répondre : « souhaitez-vous que je commence par mes expériences professionnelles, puis dans un deuxième temps que j’aborde mes centres d’intérêts personnels ? ».
    • Prenez des notes pendant l’entretien, mais n’ayez pas votre nez collé à votre cahier de notes.
    • Montrez que vous êtes en mesure de revenir sur des informations que vous avez noté pendant l’entretien.
  • Présentez stratégiquement ses prétentions salariales

    • Nous avons écrit un article spécifique sur la négociation de salaire. Suivez nos recommandations listés dans cet article.
    • Renseignez-vous en amont sur les salaires dans l’entreprise, et sur le marché pour le poste.
    • Le recruteur tâte le terrain en amont en demandant les prétentions salariales pendant l’entretien.
    • Les recruteurs vous feront une proposition lorsqu’ils auront pris la décision que vous êtes accepté pour le poste.
    • Si vos prétentions salariales sont trop élevés, et le recruteur vous le fera savoir immédiatement.
  • Connaitre ses défauts et ses qualités

    • Le recruteur va vous questionner sur vos forces et vos faiblesses, alors soyez préparé à y répondre.
    • Dans 2 articles, nous avons établis une liste de qualités, une liste de défauts, et une liste de défauts qui peuvent être finalement des qualités en entreprise. Inspirez-vous en.
    • Vous pouvez trouver sur Internet des tests de personnalités, qui vous permettront de souligner certains qualités et défauts dans votre profil.
    • Plus l’on est un candidat expérimenté, plus le recruteur attendra du recul sur vos propres défauts et qualités.
    • Vous ne pourrez-vous permettre d’éluder la question ou de rester en superficie.
    • Si vous avez une défaut problématique, insistez sur le fait que vous avez mis en place un plan d’action afin de vous améliorer.
  • Savoir valoriser ses échecs précédents

    • Échouer étant la résultante de la prise d’initiative, il est normal qu’un salarié expérimenté ait rencontré des erreurs dans sa carrière. Le contraire serait inquiétant.
    • Une personne qui dit n’avoir jamais connu d’échec est une personne immobile, qui ne prend pas de décision, ou alors qui ment effrontément.
    • L’objectif est de montrer votre compréhension de vos échecs, et que si vous deviez faire face à une situation similaire, vous réagiriez différemment.
    • Soulignez les enseignements tirés, et en quoi cela a amélioré votre expérience, et votre approche de la prise de décision.
  • Présenter un projet professionnel sur le long-terme

    • Les recruteurs apprécient les profils des personnes ambitieux qui ont un projet de carrière.
    • Au-delà de la mobilité verticale, vous pouvez sous-entendre des aspirations à des mobilités horizontales.
    • Qui dit projet d’évolution, dit désire de développer de nouvelles compétences, ce qui est positif pour l’entreprise.
  • Bien conclure l’entretien de recrutement

    • Demandez au recruteur sous quel délai vous recevrez une réponse, et lui demander des précisions sur la boucle de validation du recrutement.
    • Vous pouvez demander des feedbacks au recruteur sur votre candidature, du type si vous avez été précis et claire sur votre présentation.
    • Vous pouvez demander au recruteur s’il a besoin d’informations complémentaires sur votre candidature, tel que des certificats de compétences.
    • Et indiquez que vous êtes très motivé pour rejoindre l’entreprise. La motivation peut faire la différence.
  • Dans les 48h qui suivent l’entretien d’embauche

    • Envoyez un mail de remerciement à vos interlocuteurs
    • Confirmez leur par e-mail votre volonté de rejoindre l’entreprise.
    • Vous pouvez redemander sous quel délai vous recevrez une réponse finale.

A la suite de cet entretien de recrutement, deux possibilités s’offrent à vous :

-> Si vous recevez un OUI à votre candidature :

Félicitations, vous pouvez être fier de vous !

Sachez c’est à ce moment-là que commence réellement la négociation de salaire

-> Si vous recevez un NON à votre candidature:

Restez polis et courtois avez le recruteur, car il y a une chance minime que le recruteur vous rappel ultérieurement pour un autre poste ou suite à un désistement.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formSubmit