Top 12 des apéritifs locaux régionaux français.

Top 12 des apéritifs locaux régionaux français.

Voici les apéritifs locaux les plus connus dans nos régions françaises, et surtout les plus consommés, depuis des années :

  • Castagnou en Ardèche

C’est un apéritif proche du liqueur châtaigne, un mélange du vin blanc avec de l’Ardèche. Une des spécialités ardéchoises qui est caractérisée par son léger goût et il peut être tranquille ou mousseux. Il est issu du mélange de 1/3 de sirop ou de la liqueur de châtaignes avec 2/3 de vin blanc.

  • Cataroise de Béziers

C’est un vin doux naturel fabriqué dans les régions de Béziers surtout pendant les périodes des vendanges. Il est fait à base moût, de l’eau de vie, et de plusieurs années de vieillissement dans le tonneau. Cet apéritif laisse un goût fruité et un saveur sucré.

  • Carthagène en Languedoc

C’est la boisson alcoolisée préférée en Languedoc. Il est fabriqué à partir d’un mélange d’eau de vie, de vin (20%) et de moût de raisin frais (80%) et parfois d’autres ingrédients pour l’aromatiser. Appartenant au type mistelle, cet apéritif est titré à 16% d’alcool maximum et ne contient pas de sucre. On le consomme en mode glacé ou même frappé pour plus de fraîcheur afin d’apaiser la chaleur dans cette région. Il se consomme rarement au petit- déjeuner mais peut se prendre en tant que petit lait. Les arômes délicats qu’il renferme explosent à l’odorat, ainsi, on y sent des pétales de roses, de litchis ou d’épices.

Le chouchen est un apéritif d’origine Bretonne issu de l’hydromel un peu comme le Menhir. Il est fabriqué à base de miel de sarrasin fermenté dans le jus de pomme pour donner une boisson alcoolisée de 14% vol. Vous pouvez le consommer pendant l’apéro, l’utiliser comme un digestif ou le prendre à n’importe quel moment de la journée mais toujours avec modération.

  • Le floc de Gascogne

Son historique date depuis XVe siècle et qui est très réputé pour son nom. Au début, le mot « Floc » signifie bouquet de fleurs en Gascon. Dans cette région de Gascogne, cet apéritif est fabriqué avec le mélange de 2 / 3 de jus de raisin avec le reste d’armagnac et qui est destiné auparavant pour la consommation familiale.

  • Le myro en Ardèche

Cette boisson est issue du mélange de la crème de myrtille des montagnes ardéchoises avec du vin rosé des vignobles des côtes du Rhône. Ainsi, ces deux régions veulent avoir la paternité de cet apéritif.

C’est un apéritif alcoolisé à 45% et qui résulte de l’association de l’anis avec le réglisse comme son nom l’indique. Pourtant, ce mélange doit respecter la concentration d’anéthol de 2g/l. Cet apéritif a été inventé par Paul Ricard dans les années 1932.

C’est un apéritif alcoolisé de type mistelle. Il est fabriqué avec 2/3 de jus de pomme non fermenté et d’1/3 de calvado, autrement dit par le mutage. Son taux d’alcoolisation est de 16 à 18%. Il a un goût plus sucré et sa couleur ambrée apparait au fur et à mesure qu’il vieillit dans le tonneau durant quatorze mois, voire plus.

  • Le pontarlier ou Pontarlier-Anis

C’est un apéritif alcoolisé à 45%, fabriqué en Pontarlier dans la région Franche-Comté. Il est fait à base d’alcool mélangé avec de l’extrait d’anis vert et de réglisse et se consomme avec de l’eau fraiche. Il peut avoir un goût sucré (Ponsec) ou sans sucre (à l’ancienne).

En Provence, son nom fait allusion à une boisson revigorante et c’est le Gatorade de cette région. Il est formé à base de vin blanc du Lubéron, de sucre de canne et de vin de pêche ou vin de feuilles de pêcher. Pour les connaisseurs, le résultat de ce mélange traduit un goût de vacances car c’est un apéritif aromatisé connotant les saveurs du soleil. Il a puisé son origine dans les Alpes du Sud et les Dauphinés.

  • L’epinette de Vendée

Appelé aussi vin d’épines ou troussepinette, cette boisson est très connue dans les régions suivantes : en Vendée, en Anjou, en Touraine ou encore en Poitou.  C’est un vin aromatisé qui est fait à partir de vin rouge, de prunelliers ou des épines vertes noires tendres, du sucre et de l’eau de vie.  Vous pouvez rencontrer plusieurs recettes de vin d’épines selon les régions car il fait partie de ce qu’on appelle apéritifs « maison ». Ainsi, il se vend rarement sauf en Vendée en tant que Troussepinette.

C’est un apéritif créé dans la région Bordelaise à la fin du XIXe siècle et qui est devenu très célèbre dans les années 3O, partout dans le Sud-Ouest. Il est fabriqué avec du vin de Bordeaux et de liqueur d’orange douce et amère. Il se consomme en tant qu’apéro, mélangé avec du mojito pour un cocktail ou avec du tonic pour un long drink. Il existe plusieurs variétés de lillet notamment le lillet rouge, le lillet rosé et le lillet blanc.

Pierre Tabuteau

Pierre Tabuteau est le fondateur du site, Coachme.fr, qui a pour objectif de vous donner des conseils pour votre quotidien. J'écris uniquement sur mes domaines d'expertises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *