Top 10 des insultes en Russe (et leurs traductions)

Top 10 des insultes en Russe (et leurs traductions)

Si vous avez des amis en Russie, et que vous voulez les surprendre en utilisant des “gros mots” ou autres insultes, voici les “mots doux” les plus utilisés en Russie :

  • 1. Suka (pute)

Cette injure se prononce « souka » et se traduit aussi par « chienne » mais elle s’écrit « Cyka ».  Vous ne risquez pas de la rater même si votre prononciation n’est pas très bonne. En Russe, fils de pute signifie « souka sine ».

  • 2. Zatknis’, idi na khuy (ferme ta gueule, je te baise)

Cette expression est très utilisée en Russie. Mais si la personne visée est de taille supérieure à celle qui le dit, il va y avoir du grabuge.

  • 3. Menya eto zaebalo (fait chier)

Voici une autre expression pleine de vulgarité. Cependant, il existe une autre version moins vulgaire : « menya eto dostalo ».

  • 4. Mudak (connard)

Ce mot a beaucoup de variantes mais qui reste toujours dans le même registre : gandon (capote), sobaka (chien), kozel (chèvre). Ces autres injures veulent, à peu près, dire la même chose donc, il ne faut pas hésiter à varier.

  • 5. Yob tvoyu mat’ (je baise ta mère)

Il faut dire que les insultes russes ont une bonne dose de vulgarité et celle-là n’y échappe pas. Faisant partie des classiques, cette insulte fonctionne à chaque fois.

  • 6. Ti govniouk (tu n’es qu’une grosse merde)

Cette expression est surtout utilisée quand vous avez marre d’aider tout le temps une personne qui ne cesse de répéter ses erreurs. Elle est très claire même si, en Russie, elle n’est pas souvent employée.

  • 7. Podonok (raclure)

Le mot podonki était utilisé pour désigner les clochards qui terminaient les verres des autres dans les bars, au milieu du XIXe siècle. Depuis ce temps, sa signification a, quelque peu, changer et maintenant, il veut plutôt dire « pourri », « enflure », « raclure ».

  • 8. Podlets (salaud)

Initialement, ce mot n’avait rien d’une insulte car il désignait simplement les gens du peuple. Mais depuis, son sens a changé et est devenu « crapule » ou « salaud ».

  • 9. Idi nia houille (va te faire foutre)

Faisant partie des insultes les plus vulgaire, celle-là était déjà interdite à la télévision, avant même l’interdiction des injures en Russie.

  • 10. Negodyay (vaurien, sagouin, scélérat)

Cette injure est, sans doute, la plus dénouée de vulgarité. Elle est considérée comme une insulte de vieux.

Pierre Tabuteau

Pierre Tabuteau est le fondateur du site, Coachme.fr, qui a pour objectif de vous donner des conseils pour votre quotidien. J'écris uniquement sur mes domaines d'expertises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *