Les 9 critères techniques dans le choix d’un électro stimulateur

Les 9 critères techniques dans le choix d’un électro stimulateur

Si vous souhaitez faire l’acquisition d’un électro-stimulateur, voici les critères techniques à prendre en compte lors de votre achat :

Comme son nom l’indique, l’électrostimulateur a pour rôle de stimuler certains nerfs et muscles du corps. Le but est avant tout de provoquer des contractions afin de renforcer, et raffermir les muscles ou de déclencher tout simplement le processus de perte de poids. Il est toutefois nécessaire de préciser que la stimulation varie en fonction des muscles ciblés. Il est ainsi nécessaire de déterminer au préalable votre besoin avant de choisir un appareil. L’électrostimulateur cible généralement 4 groupes de muscles à savoir les fessiers, les bras, les cuisses et le ventre. Utile pour se dépenser en complément d’autres appareils, comme un banc de musculation, tapis de course et ou encore un vélo d’appartement).

  1. La charge d’impulsions libérées

Pour ne pas se tromper lors du choix des appareils, il faut connaître leurs spécificités techniques. Des normes minimales doivent être respectées si on veut obtenir un meilleur résultat. La charge d’impulsions libérées par l’électrostimulateur est un critère très important à observer. Trois éléments doivent être vérifiés : l’intensité, l’étendue ainsi que la fréquence des impulsions. En générale, l’intensité ne doit pas être inférieure à 100 Ampères et l’étendue se situe normalement entre 100 et 400 microsecondes. En ce qui concerne la fréquence, il est nécessaire que l’appareil soit doté d’une haute fréquence si on cherche une meilleure stimulation des muscles.

  1. Les canaux de l’appareil

Notons que la stimulation s’effectue par l’intermédiaire des électrodes que l’on place à différentes parties des muscles à stimuler. Ces électrodes sont portées par des canaux distincts. Certains appareils sont dotés de 2 canaux tandis que d’autres plus performants en possèdent quatre. En optant pour un appareil à 4 canaux, il est possible de stimuler 4 groupes de muscles en même temps. Ce qui permet de gagner pas mal de temps. Notons qu’avec certains appareils, on peut aussi traiter diverses zones du corps avec des programmes distincts et des intensités différentes. Ce qui s’avère très intéressant.

  1. La diversification des programmes

Nombreux utilisateurs se plaignent souvent de l’insuffisance de programmes proposés par certains électrostimulateurs. Il est possible par exemple de trouver uniquement un programme massage et de traitement de douleurs, mais sans programme fitness. Il est toujours conseillé de connaître les programmes prédéfinis et individualisés contenus dans votre appareil avant de l’acheter. De cette façon, vous serez certain d’obtenir entière satisfaction lors de son utilisation. Sachez que plus les programmes sont diversifiés, plus l’appareil est performant.

  1. Technologie EMS et TENS

« EMS » ou stimulation électrique des muscles et « TENS » ou stimulation musculaire électrique transcutanée sont les principales technologies utilisées par les électrostimulateurs que l’on rencontre sur le marché des stimulateurs. La première est utilisée essentiellement dans le domaine du sport en vue de renforcer de booster la force musculaire et de favoriser la récupération après des efforts intenses. En revanche, la technologie TENS concerne plutôt la prise en charge des douleurs musculaires ou lombaires. Lors de votre choix, il est recommandé d’opter pour un appareil qui intègre ces 2 technologies à la fois pour une meilleure expérience.

  1. L’alimentation de l’appareil

Pour un meilleur confort d’utilisation, il est très important de bien connaître le type d’alimentation prévu pour votre électrostimulateur. Il y a ceux qui fonctionnent avec des piles, d’autres possèdent des batteries intégrées. Les appareils utilisant les piles sont pratiques en cas d’absence de prise secteur. Toutefois, la durée d’utilisation est plutôt limitée. Pour un usage plus fréquent avec des programmes diversifiés, il est plus intéressant d’opter pour un matériel avec batteries. Bien entendu, l’autonomie peut varier selon le mode d’utilisation. Elle se situe généralement entre 3 heures et 20 heures. Pour un usage plus professionnel, il est recommandé de choisir les électrostimulateurs qui intègrent une fonction de charge rapide. Ce genre d’appareil peut fonctionner même durant le chargement.

  1. Les types d’électrodes

Selon la fréquence d’utilisation ou pour des questions budgétaires, vous pouvez choisir entre des électrodes jetables ou réutilisables. Pour les premiers, il est nécessaire de les remplacer après quelques séances. Par contre, dans le cas d’une utilisation plus professionnelle ou régulière, il serait préférable d’opter pour les électrodes réutilisables. N’oubliez pas que lors de l’utilisation, il ne faut pas publier de mettre au préalable du gel ou du crème.

  1. Normes CE ou internationales

Pour des questions de sécurité, il est indispensable de s’assurer que le matériel respecte bien les normes relatives aux dispositifs médicaux et sportifs. Il s’agit d’un critère de fiabilité. Pour le vérifier, il suffit de vérifier sur l’emballage ou dans la notice, l’existence du symbole CE. N’oubliez pas que les contrefaçons inondent le marché.

  1. Facilité d’utilisation

L’ergonomie est un critère à ne pas négliger, car vous risquez de perdre du temps dans sa manipulation. De plus, il se pourrait que les programmes ne soient pas exploités comme il faut. Ce qui aura un impact sur le résultat de la stimulation. En outre, n’oubliez pas de s’assurer que vous avez un écran LCD rétroéclairé pour plus de confort visuel. Il s’agit aujourd’hui d’une référence en matière d’électrostimulateur.

Pierre Tabuteau

Pierre Tabuteau est le fondateur du site, Coachme.fr, qui a pour objectif de vous donner les meilleurs conseils pour réussir. Je donne des tuyaux sur le monde de l'entreprise & de l'informatique, qui sont intimement liés !