Comment bien négocier son salaire avec 9 astuces concrètes

Vous êtes actuellement en poste ou au chômage ? Vous avez candidatez ou l’on est venu vous chercher et vous êtes sur le point de commencer vos entretiens d’embauche ? Et vous souhaitez négocier au mieux votre salaire ? Pas de panique, nous sommes tous dans la même situation, c’est à dire obtenir un salaire le plus haut possible 😉 Et voici d’ailleurs 9 astuces concrètes, afin de tirer la couverture à vous, et d’obtenir la meilleure rémunération possible.

Comment bien négocier son salaire avec 9 astuces concrètes  

Les 9 astuces pour négocier son salaire dans l’ordre dans lesquels vous devez les suivre :

1. Commencez par mesurer votre valeur sur le marché

Il est important d’évaluer la valeur que vous pouvez offrir à votre futur employeur avant de commencer un processus de négociation du salaire. Plusieurs facteurs peuvent influer sur votre rémunération, tels que :
  •  Situation géographique
  •  Années d’expérience dans le secteur
  •  Années d’expérience sur des postes de management
  •  Résultats obtenus lors d’une expérience professionnelle
  •  Niveau d’éducation
  •  Niveau de carrière
  •  Compétences
  • Diplômes et certifications
  • Rareté de vos compétences sur le marché de l’emploi
Lorsque vous commencez votre négociation salariale, n’oubliez pas de répéter pourquoi vous serez un employé précieux et d’envisager d’utiliser les éléments évoqués ci-dessus pour justifier votre salaire désiré.

2. Évaluer la réalité du marché

Avoir des données sur votre marché de l’emploi peut aider à une négociation plus réussie. Elles peuvent être trouvés en utilisant Glassdoor. Connaître la moyenne du marché peut vous donner une bonne base pour votre demande de salaire, et peut même être utilisée comme justification. Vous pouvez également interroger des collègues ou connaissances, via téléphone ou LinkedIn, dans le but de glaner le maximum d’informations.
Voici quelques questions à vous poser lorsque vous commencez votre étude de marché :
  •  Quel est le salaire moyen pour le poste ?
  •  Les salariés recoitent-ils des primes et autres avantages ?
  •  Quelle est la moyenne dans votre situation géographique et dans les villes voisines ?
  •  Combien les entreprises similaires de votre région paient-elles les employés occupant ce poste ?

3. Préparez vos points de négociations

Au fur et à mesure que vous rédigez vos notes pour préparer votre négociation, il pourrait être utile de répondre à la question suivante:
  • Pourquoi pensez-vous que vous méritez un salaire plus élevé que celui que l’annonce ou l’employeur propose ?

Assurez-vous d’être en mesure d’y répondre, avant d’ouvrir le sujet du salaire avec votre futur employeur et soyez aussi précis que possible. Les arguments qui peuvent vous aider peuvent être : les résultats obtenus dans les rôles précédents, les objectifs que vous avez atteints, les revenus que vous avez contribué à générer ou les récompenses que vous avez gagnées. Si possible, utilisez des nombres réels. Vous pouvez également mentionner votre expérience dans le poste ou l’industrie convoité, surtout si vous en avez plus que le minimum demandé dans l’annonce.

4. Répétez avec un ami

S’entrainer à répéter vos arguments peut vous aider à gagner en confiance et à identifier les points à améliorer. La meilleure façon de pratiquer serait de faire un jeu de rôle avec un ami ou un collègue de confiance qui peut fournir des commentaires utiles. Vous pouvez également essayer d’enregistrer votre conversations sur un appareil photo ou encore de parler devant un miroir.

5. Exprimez de la confiance en vous

Il est aussi important de mener vos négociations en toute confiance, et pas seulement à travers les mots, mais également votre gestuel. Plus vous donnez l’impression d’être serein dans votre demande, plus l’employeur sera positif dans la prise en considération de votre demande. N’oubliez pas que vous apportez un ensemble de compétences et d’expérience à l’organisation, et que l’employeur doit tenir compte de la valeur que vous lui fournissez. Si vous estimez que l’offre initiale est inférieure à la valeur de vos compétences et expériences, ayez confiance en vous pour demander plus.

6. Demandez plus que votre objectif de salaire

Une règle fondamentale de négociation salariale est de donner à l’employeur un nombre légèrement supérieur à votre objectif. De cette façon, si l’employeur négocie, vous aurez toujours une offre salariale dont vous sentirez à l’aise d’accepter. Si vous fournissez une échelle salariale, l’employeur choisira très probablement le bas de la fourchette. Assurez-vous donc que le nombre le plus bas que vous fournissez est toujours un montant que vous estimez suffisant.

7. Faites supporter les dépenses à votre futur employeur

Une autre raison pour demander une augmentation de salaire est de couvrir les coûts entrainés par ce nouveau poste. Par exemple, si vous déménagez dans une nouvelle ville pour votre travail, vous devrez payer les frais de déménagement ainsi que les coûts associés à la vente ou à la location de votre maison actuelle. Si vous prenez un poste plus loin de chez vous, vous devrez prendre en compte les frais de déplacement tels que le billet de train, l’essence ou encore l’usure de votre véhicule. Il n’est pas rare que les candidats demandent aux employeurs d’aligner à la hausse le salaire pour tenir compte de vos dépenses.. surtout si vous démangez en région parisienne !

8. Être flexible pour l’accord final

Si l’employeur n’est pas en mesure de fournir le montant de salaire que vous voulez, il peut offrir d’autres formes de rémunération. Par exemple, vous pourriez être en mesure de négocier plus d’actions gratuites, des billets de train offerts, de jours de vacances supplémentaires ou encore un accord de travail à distance en “Work From Home”. Ne soyez pas timide à demander des alternatives. Dans certains cas, ils peuvent être tout aussi intéressant, voir plus précieux, qu’un chèque de paie. Et l’entreprise peut avoir moins de charge à régler que lors d’une augmentation de salaire.

9. N’ayez pas peur d’arrêter la négociation

Il se peut que votre employeur prospect ne puisse pas être en mesure d’honorer votre demande de salaire ou de vous offrir des avantages qui vous semblent intéressants. Vous avez alors tout à fait le droit de refuser la proposition. Ne soyez surtout pas peiné pour votre interlocuteur. Pensez à vos intérêts avant tout, comme l’entreprise le fait pour les siens.
Néanmoins, il faut prendre en compte d’autres critères en dehors de la rémunération, comme : si le poste est moins stressant que votre poste actuel, qu’il est plus proche de chez vous ou qu’il vous offre plus de flexibilité ou encore plus de temps libre, vous pouvez ainsi être ouvert à recevoir un salaire inférieur. Tout n’est pas qu’une question d’argent.

10. Remerciez vivement le recruteur

Si vous avez atteint la phase de la proposition d’emploi à la fin du processus d’embauche, c’est que vous avez probablement investi beaucoup de temps et d’énergie à postuler et à passer les entretiens pour le poste. Le recruteur a également investi du temps dans ce processus, il est donc essentiel de ne pas oublier de remercier votre interlocuteur. Si vous montrez que vous avez de la reconnaissance, le recruteur sera probablement plus disposé à faire des efforts financiers pour vous recruter. Et profitez-en pour poser les dernières questions qui trottent dans votre tête.

Même si vous finissez par refuser l’offre, il est important de le faire de manière amicale et professionnelle. Le monde est petit. Vous pourriez retomber sur le recruteur dans d’autres situations dans l’avenir.

Voilà, si vous avez des questions, vous pouvez le faire dans les commentaires ci-dessous, et un camarade se chargera d’y répondre.

Pierre Tabuteau

Pierre Tabuteau est le fondateur du site, Coachme.fr, qui a pour objectif de vous donner les meilleurs conseils pour réussir. Je donne des tuyaux sur le monde de l'entreprise & de l'informatique, qui sont intimement liés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend