Négocier une prime & bonus dans sa rémunération

Vous êtes en discussion pour un nouveau travail, et vous souhaiter y inclure un bonus d’embauche et/ou une prime fixe, voir conditionnée aux atteintes de résultats, dans ce cas-là, lisez avec attention les modèles de mail ci-dessous, afin d’être en mesure de négocier au mieux, et de défendre vos intérêts.

3 email pour négocier une prime & bonus dans sa rémunération globale

Vous êtes en discussion pour rejoindre un nouveau travail, et vous aimeriez mettre du beurre dans les épinards, et obtenir une amélioration de votre rémunération à travers, au choix :

  • Un bonus lors de la prise de poste.
  • Une prime annuelle fixe que vous toucherez chaque année, et intégrée dans le contrat de travail.
  • Une prime annuelle variable, versée chaque année, et conditionnée à l’atteinte d’un objectif.

Sachez qu’il n’est pas contradictoire de négocier à la fois un « Welcome bonus » à l’arrivée, ainsi qu’une prime fixe annuelle (conditionnée ou non). Plus votre profil sera intéressant pour l’entreprise, plus celle-ci sera enclin d’accepter votre proposition. Nous vous encourageons à négocier un maximum avec votre employeur.

  • 1. Email pour obtenir un bonus lors de son embauche

Sachez que négocier un bonus lors de l’arrivée est une pratique courante chez les cadres, d’autant plus lorsqu’il y a un transfert d’un salarié entre entreprises. Par exemple, si le fait de quitter votre emploi actuel, vous fait renoncer à une prime que vous auriez du toucher dans le futur, vous avez le droit de négocier le versement du montant de cette prime, lors de votre arrivée dans l’entreprise. Autre possibilité, si le fait d’intégrer l’entreprise vous a généré des dépenses particulières, comme un déménagement, vous avez le droit de négocier un remboursement, avec un versement lors de votre arrivée dans l’entreprise. Attention toutefois, car ce montant est imposable, et ne correspondra pas exactement au montant total des dépenses engagées.

Exemple d’email à utiliser pour négocier son bonus :

« Mr Le recruteur,

Tout d’abord, veuillez noter ma forte volonté de rejoindre votre société, et d’occuper le poste de responsable Grands Comptes, pour lequel nous sommes en discussions aujourd’hui.

Actuellement salarié de l’entreprise XYZ, poste dans lequel ma rémunération comporte une attribution d’actions d’un montant fixe annuel de 5 000 euros, actions auxquels je deviendrai propriétaire dans 6 mois, dans le cas où je suis présent dans l’entreprise.

Afin de remédier à cette perte de rémunération, je vous propose de me compenser cette perte financière par un bonus, d’un montant équivalent, c’est-à-dire 5 000 euros, bonus qui me sera versé lors de mon arrivée dans l’entreprise.

Votre accord à cette demande me permettra de rejoindre votre société dans les plus brefs délais.

Dans l’attente de vous lire, veuillez recevoir mes sincères salutations,

Cordialement, »

  • 2. Email pour obtenir une prime annuelle fixe

Vous avez le droit de demander une prime annuelle fixe garantie. De nombreux cadres en reçoivent une.  Certains l’appellent le treizième ou le quatorzième mois. Quoi qu’il en soit, il faut la demander, car si vous ne la demandez pas, vous n’avez quasiment aucune probabilité de l’obtenir. Pour ce faire, il faut baser votre argumentaire sur votre rémunération actuelle, et dire que vous en recevez déjà une. Cette prime peut être sous la forme d’actions gratuites, de participation, encore de prime sur les résultats. Quel que soit l’origine de cette prime que vous touchez actuellement, utilisez-la pour demander son maintien dans le poste auquel vous candidatez. Faites attention toute-fois, car le recruteur pourra vous demander des preuves de ce que vous avancez.

Exemple d’email à utiliser pour négocier sa prime fixe :

« Mr Le recruteur,

Tout d’abord, veuillez noter ma forte volonté de rejoindre votre société, et d’occuper le poste de responsable des exportations, pour lequel nous sommes en discussions aujourd’hui.

Actuellement salarié de l’entreprise XYZ, ma rémunération comporte un montant fixe annuel, versé par l’employeur au titre d’un abondement à notre épargne retraite, et qui correspond à deux mois de salaires net, soit 5 500 euros.

Afin de remédier à cette perte de significative de rémunération, je vous propose d’effectuer contractuellement une compensation de salaire, à travers une prime fixe annuelle garantie, correspondant à ce montant, soit 5 500 euros par an, versée en décembre de chaque année.

Votre accord à cette demande me permettra de rejoindre votre société dans les plus brefs délais.

Dans l’attente de vous lire, veuillez recevoir mes sincères salutations,

Cordialement, »

  • 3. Email pour obtenir une prime annuelle variable conditionnée à des objectifs

Vous pensez qu’une prime annuelle fixe sera trop compliquée à obtenir, vous pouvez alors tenter de négocier un bonus conditionné aux objectifs. C’est à dire que l’employeur minimise son risque en vous rémunérant uniquement à la performance. L’enjeu est d’arriver à bien mettre en place les objectifs, en accord avec le recruteur, surtout que n’étant pas encore en poste, vous ne savez pas réellement la difficulté pour les atteindre. Ainsi, il vaudra mieux privilégier une prime fixe garantie, mais  en deuxième choix,vous pourrez opter pour cette solution, si votre première demande est refusée. Par ailleurs, pensez à bien intégrer cette prime au montant variable dans votre contrat de travail, afin qu’elle soit renouvelée chaque année, et que vous n’en bénéficiez pas qu’une seule fois.

Exemple d’email à utiliser pour négocier sa prime conditionnée aux objectifs :

« Mme la responsable des ressources humaines,

Tout d’abord, veuillez noter ma forte volonté de rejoindre votre société, et d’occuper le poste de responsable commercial, au sein de votre entité Beauté & Parfum.

Actuellement salarié de l’entreprise XYZ,  à un poste équivalent de responsable commercial, ma rémunération comporte actuellement une prime supplémentaire, versée en fin d’année, conditionnée à l’attente de mes objectifs, qui correspond à un montant de 3 000 euros brut par an.

Afin de remédier à cette perte de significative de rémunération, je vous vous proposer d’insérer une prime de 3 000 euros brut annuelle dans mon package global, et de mentionner cette rémunération complémentaire et conditionnée sur mon contrat de travail.

Votre accord à cette demande me permettra de rejoindre votre société dans les plus brefs délais.

Dans l’attente de vous lire, veuillez recevoir mes sincères salutations,

Cordialement, »

Si vous avez des questions techniques sur les primes & bonus, vous pouvez les poser dans les commentaires.

Pierre Tabuteau

Pierre Tabuteau est le fondateur du site, Coachme.fr, qui a pour objectif de vous donner les meilleurs conseils pour réussir. Je donne des tuyaux sur le monde de l'entreprise & de l'informatique, qui sont intimement liés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend