Les 3 clés du bien-être dans son travail

Capacités d’adaptation et estime de soi : les clés du bien être au travail 

Article écrit par la Coach naturopathe spécialisée en Neurosciences, Stéphanie Griset.

Nous verrons dans un premier temps en quoi le bien être au travail est essentiel. Ensuite nous détaillerons en quoi nos capacités d’adaptation et notre niveau d’estime de soi ont des rôles fondamentaux dans notre niveau de bien être au travail. Pour finir nous verrons l’importance de l’objectivité.

Les 3 clés du bien-être dans son travail

Le bien-être au travail est indispensable. Un devoir vis à vis de soi? Le bien-être au travail est nécessaire pour que notre vie professionnelle soit épanouissante. Sans cet élément, les journées au boulot peuvent ressembler à des jours sans fin, dans lesquelles on regarde la trotteuse d’une horloge avancer. Le cauchemar… Nous avons  l’impression d’être enfermé dans une cage, même dorée celle-ci reste une cage dorée…

Vous avez peut être du mal à trouver du bien-être au travail dans une réalité économique, celle de travailler pour payer vos factures. Vous n’éprouvez aucun sens à votre activité professionnelle, et vous ruminez sur le fait de ne pas savoir comment inverser ce processus qui vous accable davantage chaque jour. Voici pourquoi votre capacité d’adaptation et votre estime de vous  vous aideront à donner du sens à vos journées et à retrouver un bien être au travail.

  • 1. La capacité d’adaptation

Le monde actuel est en constante évolution.  C’est pourquoi des challenges et des conflits sont en constante progression chaque jour. La concurrence est de plus en plus rude, les prix de vente de plus en plus bas sur de nombreux biens de consommation courante. Les entreprises sont confrontées à des défis énormes pour conserver leurs places sur le marché, ou pour accélérer leurs croissances. Pour atteindre leur but, elles se reposent sur leurs salariés.

Ce monde nous oblige à prendre acte de la nécessité d’essayer de nous adapter et donc d’évoluer, de changer. Si vous n’agissez pas en ce sens, ne vous formez pas de façon à être en adéquation avec certains changements dans votre domaine d’activité pour y satisfaire vos fonctions au mieux, vous vous retrouverez très vite en décalage. Et vous risquez d’en payer le prix fort.

Le prix fort, c’est votre frustration, celle que vous éprouverez car on risque de vous confier moins de responsabilités. Vous n’aurez sans doute aucune promotion en termes de poste et de salaire ni aucune autre reconnaissance verbale.

Pour éviter cette situation, octroyez du temps à votre évolution professionnelle. Essayez de suivre des formations qualifiantes, de participer à des ateliers et des conférences. Lisez des livres qui traitent des thèmes liés à votre secteur d’activité. Cela vous permettra d’accroître vos compétences, et devenir, ou rester, une valeur ajoutée pour votre société car vous serez force de propositions dans votre secteur.

  • 2. L’estime en soi

L’estime de soi se définit comme étant un jugement de valeurs porté par soi-même sur soi, qui lorsqu’elle est élevée peut entraîner de la satisfaction et du bien-être au travail alors que lorsqu’elle est faible elle engendre une insatisfaction générale voire un manque de confiance en soi.

Face à des situations professionnelles complexes comme la prise de parole en public, l’affrontement avec un supérieur hiérarchique, la négociation avec un client insatisfait, un conflit avec un collègue, chaque individu fait référence à son histoire pour identifier des situations équivalentes qui lui serviront de « référentiel » quant à sa manière de réagir.

 Essayez de vous donner les moyens de parler en public avec assurance si vous devez animer des réunions. Faites vous aider par un professionnel, faites du théâtre ou intégrer  des groupes de prise de parole pour développer votre capacité à capter l’attention du public lors de réunions au cours desquelles vous serez en mesure de défendre vos points de vue sans être tétanisé par l’angoisse et le stress. Ainsi, vous ne vous sentirez plus en danger face aux différents changements effectués dans votre entreprise.

Si vous manquez de confiance en vous, vous manquerez sûrement d’objectivité.

  • 3. L’objectivité des faits

Si vous êtes une personne nerveuse, ou si vous manquez de confiance en vous-même, vous avez sûrement tendance à prendre les choses trop à cœur. Vous prenez de manière personnelle chaque remarque de votre supérieur ou d’un collègue qui vous est adressée, et vous prenez même à cœur celles qui ne vous concernent pas.

Pour favoriser votre bien-être au travail, il faut mettre un terme à cette mauvaise habitude ancrée en vous. Soyez acteur de votre changement. Réagir de façon incessante a bien évidemment un impact négatif sur  votre bien-être au travail, et cela vous rend très susceptible. Essayez de comprendre, et d’accepter, que tant que vous êtes dans le monde professionnel, vous serez en relation avec des personnes qui vous diront des choses qui ne vous plairont pas, ou que vous interpréterez mal.

Vous me direz que c’est plus facile à dire qu’à faire…Donc voici 1 conseil concret :

  • Concentrer vous sur la réalité des faits. Dès qu’un comportement vous met mal à l’aise et vous met dans vos retranchements ne cherchez pas la personne coupable. Prenez l’option de vous focaliser sur les faits, prenez de la distance, changer d’angle de vue. Ainsi vous deviendrez plus objectif et prendrez conscience que vos angoisses sont très subjectives.

Nos capacités d’adaptation au travail et notre niveau d’estime de soi sont des notions essentielles dans notre niveau de bien être au travail mais il faut prendre en compte d’autres éléments comme savoir prendre du temps pour soi, sa famille, ses loisirs… , avoir une alimentation saine équilibrée et individualisée car nous sommes tous différents même si la société aime les normes. Et je ne peux pas faire l’impasse sur l’activité physique évidemment. Pratiquer du sport régulièrement vous procurera du bien-être autant sur le plan physique que mental. En quelque mots, sur le plan physique, cela permet d’oxygéner vos cellules. Et sur le plan mental, cela baisse votre niveau de stress et d’anxiété grâce à la production de sérotonine, l’hormone du bien-être  dans tous les autres domaines de votre vie. Le muscle est le contrepoids du nerf.

J’espère que cet article vous inspirera à mettre en place des actions afin d’améliorer votre bien être au travail. N’hésitez pas à partager vos commentaires , je serai ravie de vous répondre.

Stephanie Griset

Stéphanie Griset Coach naturopathe spécialisée en Neurosciences. Ancienne acheteuse stressée, suite à un burn out j’ai décidé de me reconvertir dans l’accompagnement des personnes à la recherche d’un bien être mental et/ou physique. Avec le coaching et les neurosciences nous travaillons sur la sphère mental et avec la naturopathie nous travaillons la sphère physique pour tendre vers une santé naturelle globale. En se focalisant sur ces 2 sphères nous pouvons améliorer notre bien être dans sa globalité humaine. Ainsi nous optimisons l'atteinte des résultats attendus de façon durable. Consultation sur Lille ou via skype/téléphone Contact : steph_griset@yahoo.fr Retrouvez moi également sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *