19 conseils pour un CV parfait (+5 exemples)

Voici mes 19 conseils pour un Curriculum Vitae (CV) parfait

Que vous soyez expérimenté ou pas, la dernière chose à faire lorsque vous demandez un emploi est de négliger l’importance de votre curriculum vitæ. Il ne suffit pas simplement d’en concevoir un pour espérer obtenir un emploi. En effet, la décision des recruteurs concernant votre demande se base en grande partie sur les moyens mis en œuvre pour le rédiger. Il est donc primordial de faire le maximum pour qu’il attire l’attention des recruteurs. Voici quelques conseils qui vous aideront à rédiger un CV parfait.

1 – Mise en valeur des diverses expériences et compétences

Dans un CV, il est important d’y faire figurer vos compétences et expériences. Dans la mesure où vous en possédez plusieurs, mettez uniquement celles qui sont liés avec l’emploi pour lequel vous désirez postuler. Étant donné le nombre conséquent de CV que reçoivent les recruteurs, il est prévisible qu’ils ne prendront pas beaucoup de temps pour les lire.

Il importe donc de mettre en valeur les informations les plus importantes. Cela facilitera la tâche à l’employeur et il n’en sera que plus ravi. Essayez de vous imaginer les compétences que recherche l’employeur et insérez-les en fonction de la répartition de votre curriculum vitæ. Pensez aussi à l’objectif professionnel que vous visez avant de commencer la rédaction du CV (voir modeles-cv.fr ). Avec un but précis en tête, il vous sera beaucoup plus facile de repartir le contenu du document. Rédigez-le en fonction de l’emploi voulu.

2 – Structurez votre CV

Un bon curriculum vitæ est divisé en plusieurs parties. Le nombre de parties varie en règle générale entre 3 et 4. La première partie concerne l’état-civil, la seconde les formations, la troisième, les expériences et la dernière les hobbies et autres. La dernière partie est optionnelle. Pour un CV numérique, une rubrique portfolio contenant des fichiers pourrait constituer un plus en votre faveur.

3 – Ne pas dépasser une page

Généralement, le curriculum vitæ ne doit pas excéder une page. Certaines études ont estimé dans un intervalle de 6 à 8 secondes le temps que les recruteurs consacrent à l’étude d’un CV. Ils n’aiment donc pas beaucoup lire et une deuxième page n’est pas souvent la bienvenue. Dans le cas où vous avez de nombreuses expériences professionnelles dans différentes entreprises, vous pouvez en utiliser au maximum deux. Il s’agit là de ce qu’on appelle un profil senior. Mais si vous avez peu d’expérience professionnelle voire pas du tout, il est inutile d’allonger le document avec des informations dont le recruteur n’a pas besoin. On parle ici de profil junior. Ne pensez surtout pas que plus le CV est long mieux c’est. C’est généralement le contraire.

4 – Personnaliser votre CV

Les recruteurs ont l’habitude de voir des tonnes de CV. Pour la plupart, ils se présentent toujours de la même manière et ça pourrait devenir lassant pour lui. Et la dernière chose à faire, c’est d’ennuyer l’employeur chez qui vous postulez. Votre CV doit donc être unique. Le fond et la forme doivent le différencier des autres. Offrez-lui un design hors du commun sans pour autant exagérer. Si vous faites un CV avec un design extravagant, il y a de fortes chances qu’il soit rejeté. Le design doit être simple mais attrayant. Avec un CV original, vous mettrez vos informations en valeur tout en attirant l’attention du recruteur dessus.

5 – Faire un CV adapter à l’emploi visé

Certains candidats rédigent et envoient le même curriculum vitæ à plusieurs recruteurs. Ils trouvent sûrement que c’est un gain de temps, mais ce n’est en rien une bonne idée. Chaque entreprise est spécifique. La particularité de l’emploi qu’elle offre et les compétences requises ne sont pas les mêmes que celles que pour une autre entreprise.

Par conséquent, pour chaque offre d’emploi à laquelle vous désirez postuler, réajustez votre CV. Pour chaque poste, votre CV doit est celui qui permet de se rapprocher au maximum de l’employé idéal. De plus, lorsque vous faites un CV généralisé, vous êtes obligé d’y inscrire toutes vos compétences et expériences. Certaines peuvent ne pas avoir de lien avec l’emploi pour lequel vous postulez. Vous l’aurez compris : pour le recruteur, c’est du bavardage inutile.

6 – Aller droit au but

La plupart des personnes postulant pour un emploi ont la mauvaise habitude d’étaler la totalité de leur parcours professionnel. C’est bien dommage, car ça détourne un peu le rôle d’un curriculum vitæ. En effet, son objectif, c’est de présenter aux employeurs les accomplissements ayant un rapport avec le job. De plus, chacune des formations et expériences doit être présentée d’une manière très bref tout en faisant ressortir l’essentiel. En ce qui concerne les informations personnelles aussi, n’en dites pas trop. Il n’est pas nécessaire de mentionner l’état matrimonial, le lieu de naissance… Sur un CV, il n’y a pas la place pour des informations inutiles.

7 – Présenter les exploits professionnels

Dans un CV, il n’y a pas que le parcours professionnel qui compte. Ajoutez-y vos réussites personnelles. Il peut s’agir de projets personnels ou de missions que vous avez réalisez. Mais n’oubliez pas, ces informations doivent avoir un rapport avec le poste. C’est une manière de laisser vos résultats parler pour vous. Le recruteur comprendra automatiquement que vous êtes travailleur et que vous avez le sens des responsabilités. Évidemment, ça fera encore un point en votre faveur.

8 – Mettre une valeur sur les réussites

Il vous est conseillé de chiffrer autant que possible vos réussites. Tout le monde peut dire qu’il a fait des exploits dans le passé, mais il est bien mieux de pouvoir le prouver. Vous pouvez utiliser des pourcentages, des chiffres précis et autres. Ceux-ci doivent attester de vos réussites et ainsi donner une petite idée au recruteur sur vos diverses capacités. Pour le faire utiliser des thèmes et précis. Gardez aussi en tête que votre CV est destiné à vous vendre. Si vous avez reçu des promotions et augmentations, n’hésitez pas à en parler. Ça “augmente votre valeur” aux yeux du recruteur.

9 – Avoir un lexique impeccable

Un CV avec une orthographe et une grammaire douteuse n’attirera sûrement pas les recruteurs quel que soit son contenu. L’orthographe et la grammaire d’un CV doivent absolument être impeccables. L’employeur ne doit absolument rien avoir à dire concernant ce point-là.

Il est donc important après la rédaction de le vérifier correctement. Pour la vérification des fautes, vous pouvez vous servir de sites internet de correction de d’orthographes et de grammaires. Évitez le plus possible les abréviations, elles ne sont pas trop appréciées. Néanmoins, elles sont autorisées quand il s’agit d’abréviation courante.

10 – Dynamisez votre CV

Tout comme une page web peut être dynamique, un CV peut l’être aussi. Pour les CV mis en ligne, ceux qui sont dynamiques ont beaucoup plus de chance d’être lu par les recruteurs. La dynamisation consiste à utiliser dans la rédaction des mots-clés qui feront apparaître votre curriculum vitæ parmi les tout premiers qu’un recruteur devra lire.  En effet, de plus en plus d’entreprises se servent des logiciels de recrutements pour embaucher des candidats.

Ces logiciels sont conçus à base d’algorithmes performants qui établiront une liste des meilleurs candidats en fonction des critères donnés par le recruteur. Les mots-clés donnés par le recruteur seront ensuite recherchés dans les différents CV. Vous comprenez donc qu’il est important d’utiliser des mots-clés dans le CV.

11 – Mettre une touche personnelle

Dans votre CV, ajoutez une partie pour insérer vos loisirs, vos activités en dehors du boulot, les formations suivies à temps partiel. Ce sont des éléments qui peuvent particulièrement toucher votre employeur.

N’hésitez donc pas à le faire, mais brièvement. Inutile de vous rappeler que ces activités et autres doivent pouvoir apporter un plus à vos compétences. En général, la lecture est l’une des qualités les plus appréciées. Mais attention, n’écrivez pas ce que vous ne faites pas où n’aimez pas.

12 – Fournir des informations correctes

La plupart des candidats ont l’habitude de gonfler le CV et apportant des compétences et expériences supplémentaires qu’ils n’ont pas. C’est un phénomène très répandu et les employeurs le savent. Si vous arrivez à passer plusieurs étapes du recrutement avec ce CV, cela ne veut pas dire que votre supercherie a fonctionné. Dans un CV, il est recommandé d’être honnête.

Ça doit carrément être la base de votre rédaction. C’est vrai, il est possible d’y inclure quelques fausses informations pour lui ajouter du poids. Mais soyez sûr d’une chose, le moindre petit mensonge insérer pourra vous rattraper. En effet, les éléments mentionnés dans le curriculum vitæ peuvent faire office de questionnaire pendant un entretien.

Le recruteur sera particulièrement tenace sur ces points-là. Vous pourrez facilement être pris à votre piège et nul doute que votre demande risque d’être rejeté. Soyez véridique et ce sera mieux pour vous. Les recruteurs préfèrent prendre des employés ayant rallongé la durée des postes occupés que ceux ayant inventé leurs diplômes.

13 – Choisir une photo adéquate

Lorsque vous ajoutez une photo à votre CV, cela permet à l’employeur d’associer au nom un visage précis. Le souci, c’est désormais le type de photo que vous pouvez utiliser. Commencez par éliminer de l’ensemble des photos possibles les photos de vacances. Eh oui, ce sont peut-être vos plus belles photos, mais pour un CV ce n’est pas recommandé de s’en servir.

Utilisez plutôt une photo d’identité sur laquelle vous avez une apparence simple mais soigné. Oubliez les mauvais clichés où vous avez l’air à moitié endormi. Pour les femmes, elles peuvent se maquiller légèrement. Pour les hommes, c’est le moment d’enfiler une chemise et une cravate. La coiffure doit dégager au mieux votre visage. Un élément aussi important est le sourire. Ne le délaissez pour rien au monde.

14 – L’originalité du CV

Beaucoup de candidats aiment ajouter une touche d’originalité et d’audace à leur CV. En effet, bon nombre de chercheurs d’emploi réalisent des curriculums vitæ vidéos, d’autres font des combinaisons d’images. C’est de l’innovation, mais tous les secteurs ne trouvent pas ça pertinent. Un employeur dans le domaine des finances par exemple n’accordera guère d’attention à ce type de CV.

Il trouvera ça inadéquat et particulièrement insolent. Par contre vous aurez toutes vos chances avec les recruteurs du domaine de la publicité, du marketing… L’initiative du candidat de produire un CV pareil est fortement appréciée. Pour eux, vous avez un esprit innovateur et cela fera pencher la balance en votre faveur.

15 Se servir des verbes d’action

La plupart des candidats se servent du CV pour faire leur apologie. Ils l’étoffent avec des superlatifs et adjectifs et souvent à tort et à travers. C’est un facteur qui n’est pas très apprécié par les employeurs. Oubliez tout ça et pensez plutôt à vous servir des verbes d’action. Ceux-ci ont pour rôle de montrer vos compétences et d’attester de votre disponibilité immédiate. Mais qu’est-ce qu’un verbe d’action ?

C’est un verbe qui exprime un acte ou une activité. Il en existe une infinité dont : organiser, concevoir, traiter, faire, apprendre, manager… Le candidat peut se servir de certains de ces verbes pour valoriser son document.

16 – Aérer le document et le rendre lisible

Le document doit être rédigé avec une police uniforme. La taille, elle peut varier. Normalement, elle est située entre 10 et 12, mais vous pouvez choisir augmenter la taille pour faciliter la lecture. La taille du nom et du prénom doit légèrement être supérieure à celle du reste du document. Le choix de la police ne doit pas être pris à la légère.

 Ne choisissez pas des polices fantaisistes ou que vous trouvez “fun”. Optez pour des polices sobres mais modernes comme Century, Andalous ou Helvetica. Attirez l’attention du recruteur sur certaines parties du CV en les mettant en gras ou alors en italique.

17 – La mise en forme et la présentation de la page

Il n’est pas nécessaire de rédiger le document en allant d’un bout à l’autre du papier afin de mettre beaucoup d’informations. Ou alors de centrer le contenu parce qu’il n’y a pas assez d’informations. Pour un CV, laissez toujours les marges entre 2 et 3 cm pour tous les côtés de la page.

En dehors de ça, le document doit être structuré de sorte à ce que chaque partie du CV puisse être visible. La gestion des interlignes doit se faire selon une logique donner. L’interligne présente entre deux paragraphes doit être inférieure à celle qui sépare deux rubriques.

Par ailleurs, quelle que soit votre couleur préférée ou alors l’image du CV que vous avez en tête, sachez que vous ne pouvez utiliser que le papier blanc. La feuille doit être un A4 pareil à ceux utiliser en règle générale dans les photocopieuses.

18 – Ne pas utiliser des données graphiques

Pour embellir le CV, on a souvent recours à l’usage des tableaux et graphiques. Le problème avec ces outils, c’est qu’ils alourdissent inutilement le fichier. Par ailleurs, les moteurs de recherches n’arrivent pas à lire les écrits encadrés et les présentations graphiques.

Cela pourrait vous faire perdre plus d’un emploi. En effet, certains recruteurs demandent une version numérique des CV. Ils se servent ensuite de logiciels qui feront directement ressortir les CV des candidats avec les compétences requises. Lorsque vous utilisez les graphiques, même si vous y avez noté les compétences requises, votre CV n’apparaîtra pas dans la sélection.

19 – Création d’un CV en ligne

Plusieurs sites internet proposent désormais la création d’un site internet en ligne. En effet, vous devrez entrer vos informations et choisir le format sur lequel vous souhaitez qu’il se présente. Modifiez-le à votre guise tout en prenant en compte des critères cités plus haut. Il est ensuite possible de le poster en version numérique sur le net. Pour un dépôt physique, faites juste une impression.

Quelques modèles (et exemples) de CV parfaits

Pour terminer, voici quelques modèles (et exemples) de CV parfaits :

Dans l’angle à gauche, il y a marqué “CV”. Dans un document pareil, les abréviations ne sont pas recommandées surtout pour le grand titre. Écrivez-le plutôt en toute lettre comme ceci “Curriculum Vitæ”. Il aurait aussi été mieux de le centrer comme il a été fait avec le nom. Le nom peut venir après ou alors il peut être aligner à gauche. Si vous préférez, il n’est pas nécessaire de préciser la mention “Curriculum Vitæ”. Mettez juste votre nom et ça devrait aller. La précision du compte LinkedIn était une très bonne initiative. La couleur bleue utilisée est sobre mais également attrayante. Les expressions en gras attirent immédiatement l’attention et c’est le but recherché. Par contre au niveau du profil, le texte a l’air légèrement désordonné. En justifiant cette portion de texte, le document serait beaucoup plus attrayant.

Ce qui est le plus frappant sur ce CV, c’est le sourire qu’arbore la candidate. La photo de profil est très bien choisie. Mais remarquez un détail : il est écrit “Agentimmobilier”. C’est une faute assez grave surtout qu’elle est répétée plusieurs fois dans le document. En dehors de cette faute, il y en a plusieurs tout le long du document. Pour éviter ces erreurs, relisez-le correctement et vérifiez-le très attentivement. Par ailleurs, la candidate a pris le soin de préciser la possession d’un permis de conduire. Beaucoup de personnes l’ignorent, mais il s’agit également d’un diplôme. Si vous le possédez, n’oubliez pas de le mentionner. Il est également conseillé de tout faire pour l’avoir au plus tôt, car c’est une pièce fondamentale pour bon nombre de jobs.

Pour l’impression de ce curriculum vitæ, il y a de fortes chances que certaines parties soient coupés. La taille des marges a été fortement réduite. Cet aspect mis de côté, l’utilisation des mots en gras et colorés offre un côté attrayant au document. La précision des langues lorsqu’on en parle plusieurs est très conseillée. Ça vous permet d’élargir l’étendue des offres d’emploi que vous pouvez recevoir ou alors celle des demandes.

Ce CV est ce qu’on pourrait appeler une combinaison parfaite des éléments. On y retrouve les coordonnées du demandeur d’emploi, et même des informations concernant le permis et le compte LinkedIn. Remarquez aussi que pour la présentation des informations personnelles, la candidate n’a pas eu à chaque préciser la nature de l’information. Elle s’est juste servi d’icônes tout à fait compréhensibles. Vous pouvez donc choisir de faire comme ceci ou alors suivre le modèle utilisé un peu plus haut.

Ici aussi, il va se poser un problème de marges. C’est un détail non-négligeable, gardez un œil dessus. C’est vrai qu’il est conseillé d’utiliser des couleurs sobres, mais le gris est plutôt terne et donne une ambiance triste. Non seulement ça, cette couleur ne fait pas ressortir les textes. Au contraire, il est plutôt difficile de les lire. Si vous voulez quand même utiliser des couleurs pareilles, prenez le soin d’utiliser des tons assez purs. Le recruteur ne doit pas fournir d’efforts pour lire le document. Ainsi, il est recommandé d’utiliser des couleurs bleues ou violettes et d’éviter le jaune, le vert clair…

Autres sources :

https://www.michaelpage.fr/advice/candidats/le-cv-et-la-lettre-de-motivation/les-dix-commandements-du-cv

https://www.cadremploi.fr/editorial/conseils/conseils-candidature/cv.html

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/exemple-de-cv.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Curriculum_vit%C3%A6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *