Les pansements en 9 questions et Réponses

Connu de tous, le pansement constitue la base des premiers soins. Il sert depuis toujours à recouvrir les plaies afin de les protéger des microbes et leur permet une meilleure guérison. Depuis sa découverte, le pansement a permis de sauver la vie de bon nombre de personnes et est devenu un essentiel de toutes les maisons du monde. Cependant malgré le fait que nous sachions tous à quoi sert un pansement, il y a tout de même de nombreuses questions que nous nous posons tous les jours à son sujet et auxquels nous n’avons toujours pas de réponse. Si vous désirez avoir la réponse à 9 questions que l’on se pose tous sur les pansements, alors lisez cet article.

Quelles est l’origine du pansement ?

Les origines du pansement remontent à la préhistoire. On ne sait pas avec exactitude quand a été créer le pansement mais la source la plus ancienne qui parle du pansement est le traiter de chirurgie datant de 1260. Ce traité écrit par Ugo de Borgognoni da Lucca, parle de l’usage d’un pansement imbibé de vin pour aseptiser les plaies. 

Quels sont les différents types de pansements ?

Beaucoup l’ignorent mais il existe nombre de pansement différents chacun ayant une fonction et une utilisation bien précise. Il en existe précisément 5 types différents avec des propriétés différentes et donc des cas d’utilisation différents.

1. Le pansement sec

Le plus courant de tous, vous l’avez sans doute déjà rencontré durant votre existence. Assez simple à réaliser, il se fait juste avec une compresse et du sparadrap. Pour ce type de pansement on n’utilise pas de produits.

Il est utilisé sur de simples plaies qui ont été préalablement nettoyer avec une compresse et des produits antiseptiques comme de l’eau oxygénée.

2. Le pansement humide

Ce type de pansement peut être de deux sortes différentes. Tout d’abord dans le premier cas, il est effectué avec une compresse, du coton et de l’alcool. La compresse sera alcoolisée, ensuite elle sera recouverte avec du coton avant d’être appliqué sur la plaie et d’être maintenu avec des bandages. Dans le deuxième cas, il est fait à partir d’une pâte antiphlogistique. Cette dernière permet la décongestion et joue un rôle d’antiseptique sur la plaie. Cette pâte sera placée entre deux compresses et maintenue sur la plaie à l’aide de bandages.

3. Le pansement gras

Ce type de pansement est utilisé pour les brulures et les escarres afin de faciliter la cicatrisation. Il est composé d’une compresse et d’une substance grasse le tout maintenu sur la plaie par un bandage.

4. Le pansement par pellicule

Ce type de pansement est réalisé à base d’une bombe aérosol qui sera pulvérisée sur votre plaie en cours de cicatrisation. Ce pansement est utilisé pour les plaies en cours de cicatrisation et constitue une protection invisible et perméable contre l’air.

Quel pansement pour quelle plaie ?

Comme nous l’avons déjà dit, chaque pansement possède ses propres caractéristiques et donc ses propres cas d’utilisation. Par exemple le pansement sec s’utilise pour les blessures simples qui ne sont pas profondes et pas infecter. Le pansement humide quant à lui s’utilise sur les panaris et les plaies infectées. On peut aussi l’utiliser en cas de dermatose aigue ou de suintante. Le pansement gras quant à lui est utilisé pour des brulures légères entre premier et deuxième degré. Le pansement par pellicule quant à lui est utilisé sur les plaies en cours de cicatrisation car elles ont besoin d’oxygène.

Comment réaliser un pansement ?

Pour réaliser un bon pansement, la plupart des personnes se disent qu’il suffit de prendre une compresse et un peu de sparadrap. Cependant ce n’est absolument pas vrai, il existe des étapes à respecter pour faire un bon pansement.

  • Avant de nettoyer la plaie, vous devez vous assurer d’avoir les mains propres. Pour ce faire, lavez-les avec de l’eau propre et du savon ou un gel antiseptique avant de les sécher avec une serviette. Une fois vos mains propres, vous pouvez commencer le nettoyage de la plaie.
  • Pour nettoyer la plaie utiliser une compresse propre avec du savon ordinaire et effectuer un mouvement qui va du centre de la plaie vers l’extérieur. Une fois la plaie propre, vous pouvez la rincer avec de l’eau propre et la sécher avec une serviette propre.
  • La dernière étape consiste à appliquer de l’antiseptique. Une fois la plaie sèche vous pouvez appliquer le produit antiseptique pour réduire les risques d’infection. Une fois le produit appliqué, vous pouvez placer le pansement en veillant à bien le conserver stérile.

Comment retirer un pansement sans douleur ?

Même s’il est vrai qu’il existe à l’heure actuelle des pansements siliconés qui ne provoquent pas de douleurs lors de leur retrait, la plupart des pansements sont encore douloureux. Heureusement, il existe quelques astuces pour retirer plus facilement votre pansement.

La première de ces astuces consiste à verser de l’eau stérile et tiède ou du sérum physiologique sur l’adhésif de votre pansement pour réduire l’effet adhésif. Vous pouvez aussi utiliser des produits spécialement conçus pour faciliter le retrait du pansement et du sparadrap.

Quels sont les avantages du pansement ?

Comme vous vous en doutez, le pansement possède de nombreux avantages parmi lesquelles on peut citer :

  • La protection des plaies contre les contaminations extérieures.
  • Protection contre les frottements et l’isolation des plaies.
  • Accélère la cicatrisation en maintenant la plaie dans un milieu chaud et humide.
  • Absorbe l’excès d’exsudat.

Quel est le principe de fonctionnement d’un pansement ?

D’après les travaux de Winter en 1962, nous savons que les plaies ont besoin d’un milieu humide et contrôlé (à l’abri des microbes) pour correctement cicatriser. C’est afin de créer ces conditions qu’a été mis en place le pansement.

Existe-t-il des pansements cicatrisants ?

Il n’existe pas vraiment de pansement cicatrisant, cependant les pansements sont adaptés en fonction de la plaie afin qu’elle cicatrise de la meilleure façon qui soit. Par exemple étant donné que nous savons que les plaies ont besoin d’un milieu humide et contrôlé pour bien cicatriser, si l’infirmière se rend compte que la plaie est trop sèche. Alors elle placera un pansement avec une certaine teneur en eau afin de l’hydrater un peu plus.

Pourquoi les pansements ne sont pas changés plus souvent ?

Le changement de pansement en dehors d’être douloureux pour le patient représente un changement de milieu pour la plaie. Ce qui signifie qu’elle devra encore attendre quelques instants avant de retrouver son équilibre ce qui n’est bon pour la cicatrisation. C’est pour cette raison que les pansements ne sont pas changé plus souvent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *