lampe frontale

Comment choisir sa lampe frontale ? [Tuto]

Si vous souhaitez vous équiper d’une lampe frontale, afin de partir en randonnée nocturne, ou simplement d’aller au camping, voici les 7 critères à prendre en considération lors de votre achat :

1. La taille et le poids de la lampe frontale

En général, les lampes frontales ont une taille constante, mais il existe quelques exceptions. Il existe quelques options très basiques et simples qui sont destinées à être utilisées dans une trousse d’urgence. D’autre part, on trouve des lampes frontales beaucoup plus grandes et plus lourdes en raison de la batterie supplémentaire et de la quantité de LED dans la lampe. On les trouve dans des configurations conçues pour la spéléologie, le canyoning ou les randonnées nocturnes en VTT.

2. La résistance à l’eau

Dans le monde de l’habillement, les indices d’imperméabilité et d’aération sont utilisés pour quantifier un certain niveau de performance auquel l’utilisateur peut s’attendre. Dans le monde des lampes frontales, les normes sont généralement exprimées en termes d’indices IPX. IP signifie « Ingress Protection » (protection contre les intrusions) et le X indique à l’utilisateur qu’il n’y a pas de classement pour la poussière.

Dans la partie inférieure du système de classification IPX, on trouve IPX-0, ce qui signifie que le boîtier n’est pas du tout résistant à l’eau et que tout contact avec l’eau endommagera les composants électroniques. De nombreuses lampes frontales offrent une protection allant de l’IPX-4 à l’IPX-7. IPX-4 signifie que les composants électroniques peuvent résister à des éclaboussures de liquide sous n’importe quel angle, tandis que IPX-7 signifie que l’appareil peut être immergé dans un liquide à une profondeur d’un mètre pendant trente minutes.

Il est important de vérifier l’indice d’étanchéité/résistance à l’eau afin de ne pas choisir une lampe frontale avec un indice IPX-4 lorsque vous risquez de vous retrouver dans une fondrière à la fin d’un rappel lors d’un canyoning. Les utilisateurs plus occasionnels ou les campeurs n’auront probablement pas besoin d’une lampe frontale étanche, dont le prix est beaucoup plus élevé.

3. La source d’alimentation

Il existe une variété de sources d’alimentation pour les lampes frontales afin de répondre aux besoins des différents utilisateurs.

De nombreuses lampes frontales fonctionnent avec des piles AAA ou AA, qui sont faciles à remplacer si vous n’oubliez pas d’en avoir d’autres. Les lampes frontales telles que la Petzl Tikka R+ ou la Tikka RXP offrent une option de recharge mini-USB, ce qui vous permet de recharger la lampe entre deux voyages ou même sur le sentier si vous avez une source d’énergie portable ou solaire avec vous.

Les packs de batteries externes se trouvent sur certains modèles destinés à être utilisés pendant une période prolongée ou par temps froid, lorsque le fait d’avoir la source d’énergie contre votre corps peut prolonger la durée de vie de la batterie. Elles ont également tendance à être plus grandes, soit pour alimenter une lampe frontale plus lumineuse, soit pour obtenir des durées d’utilisation plus longues. Porter une grande source d’énergie encombrante sur la tête peut être difficile et gênant, il est donc préférable de la transporter dans votre poche ou de l’accrocher à votre ceinture.

4. Le type ou mode de faisceau

Les lampes frontales offrent généralement deux types de faisceau différents : un projecteur et un faisceau large (spot) ; certains modèles haut de gamme peuvent passer d’un mode à l’autre. Les lampes frontales peuvent également offrir plusieurs modes de faisceau différents :

  • Le mode flash ou stroboscope pour préserver l’autonomie de la batterie ou signaler les situations d’urgence.
  • Le mode boost ou Zoom fournit un faisceau de haute intensité pendant une courte période.

De plus, différents niveaux de luminosité – au minimum haute et basse, et certaines offrent plus d’options entre les deux. Le mode lumière rouge est idéal pour une utilisation dans la tente sans déranger les autres ou pour observer la faune ou les étoiles. La lumière rouge est utilisée parce qu’elle ne provoque pas la dilatation des pupilles de l’œil humain, de sorte que vous ne perdez pas votre vision nocturne.

5. La distance du faisceau

S’il est essentiel de disposer d’une source de lumière pour se diriger dans l’obscurité, savoir jusqu’où la lampe frontale peut projeter une lumière utilisable est important pour faire du rappel ou du vélo dans l’obscurité. Cependant, une lampe frontale avec une plus grande distance de faisceau accélérera l’épuisement des piles et peut s’avérer excessive si vous fouillez dans votre sac à dos. Les fabricants testent les lampes frontales et définissent la distance du faisceau pour ce modèle avec des piles neuves. Sachez que la distance du faisceau diminuera à mesure que les piles se vident.

6. Durée d’utilisation

En ce qui concerne la durée de fonctionnement, les bonnes vieilles heures sont utilisées pour quantifier la durée pendant laquelle la lampe frontale est capable de produire une lumière utilisable à une distance de deux mètres. Les fabricants déterminent l’autonomie en testant les lampes frontales avec le même type de piles que celles avec lesquelles elles seront vendues.

Il est important de noter que ces tests sont généralement effectués avec le réglage le plus bas de la lampe frontale. Il est essentiel de connaître l’autonomie d’une lampe frontale dans chaque mode, surtout lorsque vous partez en randonnée de nuit, car cela peut faire la différence entre passer la nuit dehors ou retourner à votre voiture.

Nous vous recommandons d’emporter des piles supplémentaires dans votre sac si vous le pouvez.

7. Les lumens

Le terme « lumens » est utilisé pour quantifier la quantité de lumière émise par une source lumineuse. Il ne faut pas confondre les lumens avec les watts, qui représentent la quantité d’énergie nécessaire pour alimenter la source lumineuse. La puissance des lampes frontales peut varier de 15 à plus de 500 lumens.

Les lampes frontales situées dans la partie inférieure de la gamme de lumens sont idéales pour les campings et les groupes, car elles ne sont pas trop lumineuses au point d’irriter les personnes qui vous accompagnent. En revanche, si vous faites de la spéléologie, de l’escalade ou toute autre situation où l’éclairage de grandes surfaces est essentiel, vous devrez vous tourner vers l’autre extrémité de la gamme, vers des lampes frontales offrant une puissance de 200-500+ lumens.

Les lampes frontales les plus vendues sur Amazon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.