botte chasse

7 critères dans le choix d’une botte de chasse

Voici les 7 critères techniques dans le choix d’une botte de chasse :

1. La taille de la botte

Il n’y a absolument rien de pire que des bottes trop grandes ou trop petites. Pour trouver la bonne taille, vous devez porter vos chaussettes de chasse lorsque vous essayez des bottes. Si vous essayez des bottes de chasse avec des chaussettes ordinaires, elles ne seront pas aussi bien ajustées que lorsque vous chasserez.

Si vous prévoyez d’ajouter une doublure à vos bottes, vous devez prendre deux tailles de plus pour que la doublure et vos pieds soient confortables. Il est conseillé de tester les bottes de chasse en fin de journée, lorsque vos pieds sont plus enflés. Les bottes doivent être bien adaptées au niveau du cou-de-pied et des chevilles. Vous devez également pouvoir bouger vos orteils.

Si les bottes de chasse vous serrent ou coupent la circulation, elles sont trop petites. Marchez dans les bottes et essayez de trouver une pente pour monter et descendre. Si vos pieds glissent vers l’avant, les bottes sont trop larges.

2. Les matériaux de fabrication de la bottes

Le bon style de bottes de chasse pour hommes ou pour femmes dépend du terrain de chasse et de la quantité de marche que vous allez faire.

Bottes de chasse en caoutchouc : si vous devez traverser des marécages, des marais ou des ruisseaux, il vous faut des bottes de chasse en caoutchouc. Elles n’absorbent pas votre odeur comme les bottes en cuir ou en nylon, ce qui vous permet de ne pas être repéré par les cerfs. De plus, elles sont étanches et vos pieds resteront confortables et secs toute la journée. Elles sont idéales pour la chasse au gibier d’eau et la chasse au cerf en début de saison.

Bottes de chasse en cuir ou en nylon : Ce sont les bottes de chasse les plus courantes que vous trouverez. Elles combinent généralement une tige en cuir ou en nylon avec une semelle en caoutchouc adhérente. Elles sont également isolées et imperméables ou résistantes à l’eau, vous procurant chaleur et confort tout au long de la journée.

3. Conditions du terrain

Vous devez adapter vos bottes de chasse pour femmes ou pour hommes au terrain que vous allez rencontrer. Si vous chassez du gros gibier, comme le cerf ou l’élan, sur un terrain accidenté et escarpé, il vous faut des bottes qui vous soutiennent. Une cheville haute et une semelle rigide sont nécessaires lorsque vous avez affaire à un terrain rocheux.

Les bottes en caoutchouc sont idéales pour les terrains humides et boueux, comme les marécages ou les marais. Certaines bottes en caoutchouc sont même conçues pour être à l’épreuve des serpents. Elles sont doublées de matériaux denses et d’une couche de caoutchouc supplémentaire pour combattre les crocs acérés.

Avoir des bottes imperméables a toujours été une nécessité absolue.  L’idée d’une tempête de pluie qui s’abat sur la zone de chasse, avec en prime des pieds trempés est très désagréable.  Des pieds mouillés entraînent des ampoules. Avoir les pieds secs est très important.  Mais une botte imperméable a un prix, et ce prix, c’est l’aération car elles sont conçues pour empêcher l’eau d’entrer. 

4. L’aération de la botte de chasse

Que se passe-t-il si vos pieds transpirent ?  Cette humidité va avoir du mal à sortir de la botte, tout comme l’humidité extérieure a du mal à y entrer. Il faut donc opter pour des bottes avec un très bon système d’aération. De plus, nombreux sont ceux qui choisissent de plus en plus des bottes moins imperméables et plus aérées surtout dans les conditions de pluie.

5. Le confort

C’est vraiment quelque chose que vous devez découvrir par vous-même.  Ne vous bloquez pas uniquement sur des choses que vous auriez entendues venant de quiconque.  Tenez compte des conseils, mais ne vous y fiez pas.  Les pieds sont tout simplement différents en fonction des individus. Cela signifie que vous devez essayer ces bottes par vous-même avant de vous lancer sur les sentiers de votre terrain de chasse. 

Une autre chose à considérer pour améliorer le confort est de changer la semelle intérieure.  Cela peut faire des merveilles et faire en sorte qu’une botte sur laquelle vous avez l’impression de marcher sur du béton devienne un coussin.  Gardez à l’esprit que ce que vous gagnez en confort, vous le perdez souvent en durabilité.

6. Le soutien de la semelle

Le soutien est relatif, mais nécessaire. Les chasseurs ont besoin de différents niveaux de soutien. Si vous chassez le gros gibier, une botte pour mirador ne fera pas l’affaire. Certains chasseurs portent souvent des bottes qui soutiennent bien la cheville, ou même des bottes robustes de style athlétique, qui peuvent peser moins d’un kilo chacune.

Pour déterminer si une botte offre un soutien suffisant de la semelle, mettez le bout de la botte dans une main et le talon dans l’autre, et tournez dans des directions opposées. Certaines chaussures de montagne de type randonnée bougeront à peine, tandis que les chaussures de sport se tordront de près de 10 cm. Lorsque vos orteils seront coincés dans un affleurement rocheux, vous serez heureux d’avoir choisi des chaussures qui ne se tordent pratiquement pas.

Des bottes de chasse plus lourdes et offrant plus de soutien offriront une bien meilleure protection. Cela dit, une botte de sport peut être un plaisir à porter sur un sentier doux et plat en direction d’un mirador.

7. La fréquence des sorties

L’activité prévue affectera considérablement l’effet qu’elle aura sur l’isolation nécessaire pour maintenir votre niveau de confort. Si vous êtes un randonneur invétéré, ne lésinez surtout pas sur les moyens en achetant des bottes de chasse robustes.

8. Les bottes de chasse les plus vendues

Voici les marques de bottes de chasse actuellement les plus vendues en France :

Si vous avez des questions / suggestions, vous pouvez le faire dans les commentaires ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.