Menu Fermer

Liste des formations pour devenir dentiste

formation dentiste

Les formations en France et en Europe pour devenir dentiste :

Une enquête de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DRESS) réalisée en 2015 indique qu‘un tiers des dentistes en activité en France ont eu leur diplôme hors de l’hexagone, dans la majorité des cas dans un pays de l’Union Européenne.

Les étudiants sont en effet de plus en plus nombreux à aller faire leurs études à l’étranger pour revenir ensuite travailler en France. Voyons ensemble toutes les formations possibles dans notre pays et en Europe, permettant d’obtenir un diplôme de dentiste et d’exercer ce métier en France.

Les spécificités du métier de métier de dentiste

Le dentiste est un médecin spécialiste des dents, des mâchoires et des gencives. Il effectue de nombreux actes de soins très techniques, mais il réalise aussi des radiographies, pose des appareillages ou des prothèses dentaires et prescrit des médicaments. Il a également une mission de prévention et de conseil en matière de soins et d’hygiène bucco-dentaire.

Avec des formations spécifiques, le chirurgien-dentiste réalise en outre des opérations sous anesthésie.

Il existe enfin des formations complémentaires d’orthodontie, les professionnels sont ensuite en mesure de pratiquer des soins et des interventions sur l’articulation des mâchoires et de faire des implantations dentaires.

A/ Les formations au métier de dentiste en France

En France, il n’existe qu’une seule formation pour devenir dentiste. Elle est accessible par le concours à l’issue de la PACES (première année commune aux études de santé). Il s’agit d’un concours très exigeant et particulièrement sélectif. Il y a de très nombreux candidats et le nombre de reçus est déterminé au niveau national par numerus clausus.

Sa réussite permet d’accéder ensuite aux formations pour les métiers de médecin, chirurgien-dentiste, sage femme, kinésithérapeute et pharmacien.

En fonction de leur classement au concours, les candidats reçus désirant devenir dentiste font ensuite leur choix vers le diplôme d’Etat en chirurgie dentaire. Les étudiants suivent alors des études communes jusqu’à la cinquième année. Ils ont ensuite le choix entre un cycle court d’un an pour finir leurs études ou un cycle long de trois ou quatre ans, selon la spécialité choisie (chirurgie orale, médecine bucco-dentaire ou orthodontie)

B/ Les formation au métier de dentiste en Europe

Les étudiants sont de plus nombreux à se tourner vers l’étranger pour faire des études dont l’accès est conditionné à un concours avec des places limitées (numerus clausus). C’est donc le cas des études de dentiste.

Il existe des organismes et des plateformes dédiées à l’accompagnement des étudiants français souhaitant suivre des formations de santé à l’étranger (par exemple Dudee Go ou Geds)

Comment choisir son pays d’étude :

Le premier élément à vérifier concerne le type de diplôme. Vous devez vous assurer que l’université dans laquelle vous envisagez d’étudier délivre bien un diplôme d’Etat conforme au cadre légal européen. C’est en effet à cette condition que vous pourrez ensuite travailler en France.

Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à vous rendre sur place pour visiter le campus et échanger avec d’autres étudiants. C’est la meilleure façon de vous faire une idée de la qualité des cours. Vérifiez également si la formation que vous visez est contrôlée par un organisme chargé de vérifier les établissements d’enseignement supérieur. C’est un gage de qualité et de sérieux.

La langue dans laquelle les cours sont dispensés sera probablement un élément décisif dans le choix final de votre destination. Prenez conscience de la difficulté supplémentaire que cela peut représenter, notamment pour le vocabulaire technique et la capacité à être compris des patients que vous aurez à soigner pendant vos études. Mais n’oubliez pas que cela vous apportera également de grands bénéfices. Certaines universités ont des accords avec des pays et des organismes d’accompagnement des étudiants français. Ainsi, certaines proposent parfois la première année de cours en français, en parallèle avec des cours intensifs de langue pour suivre la suite du cursus.

Enfin, le choix du pays est à faire aussi selon les critères classiques d’une expatriation : sécurité, coût de la vie, mais aussi tout simplement vos préférences. N’oubliez pas que les études dentaires sont longues, vous allez vivre dans ce pays plusieurs années.

1. Se former au métier de dentiste au Portugal

La destination phare des étudiants souhaitant se former aux métiers de santé à l’étranger est probablement le Portugal. Proximité avec la France, climat, coût de la vie attractif, qualité des formations et diplôme conforme au cadre légal européen, le Portugal est une option sérieuse pour de nombreux étudiants qui franchissent le pas chaque année !

La formation de dentiste est possible dans deux villes. A Porto, l’université CESPU propose un master intégré en médecine dentaire, réalisable en cinq ans. A Lisbonne, l’université Egas Moniz propose le même master

Dans les deux cas, il s’agit de formations visant l’excellence. En plus des cours théoriques, l’apprentissage comprend 1600 heures de formation pratique et 470 actes cliniques au sein des hôpitaux de la région à réaliser pendant les deux dernières années.  Concernant la langue, le GEDS (organisme privé d’accompagnement des étudiants français) a conclu des accords avec ces deux universités. Les étudiants français peuvent ainsi suivre la première année en français et prendre en parallèle des cours de portugais de façon intensive. Cet accompagnement est gratuit pour les étudiants, ce sont les universités qui rémunèrent le GEDS.

Attention, il est indispensable de disposer d’un Bac à dominante scientifique et d’avoir eu la moyenne en sciences de la vie et de la terre pour se porter candidat à la formation en chirurgie dentaire au Portugal. Si vous êtes titulaire d’un autre bac, il est possible de s’inscrire pour repasser les épreuves complémentaires et valider les matières d’un bac scientifique.

2. Se former au métier de dentiste en Espagne

L’Espagne dispose de formations en odontologie accessibles sans concours. Cependant, pour assurer la préparation des étudiants, trois tests sont réalisés (anglais, motivation et un entretien).

L’université UCAM (Universidad catolica san antonio de Murcia) délivre le diplôme reconnu par la France et permet d’exercer dans l’Union Européenne. Le coût des études est compris entre 14 000€ et 20 000€ et les cours sont dispensés en anglais et en espagnol.

3. Se former au métier de dentiste en Hongrie

Il est possible de passer en Hongrie un diplôme en chirurgie dentaire reconnue en France dans des universités privées comme Pecs et Szeged.

La formation est dispensée en anglais et elle est accessible sans concours.

4. Se former au métier de dentiste en Roumanie

Huit universités, dont l’université Carol Davila à Bucarest, proposent une formation en odontologie délivrée en anglais et accessible aux étudiants européens et français. 

Les études durent six ans et permettent d’obtenir un diplôme de chirurgien-dentiste reconnu en France. L’entrée en formation est accessible sans concours. Le coût du cursus se situe entre 3600 euros et 5000 euros par an dans les universités privées.

Au final :

L’Union Européenne peut donc vous donner des opportunités très intéressantes pour vous former au métier de dentiste et revenir ensuite exercer en France si vous le souhaitez. Enfin, il est également possible de considérer la Belgique, dans le cadre d’un parcours francophone.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *