Portage salarial : avantages & inconvénients pour les consultants

Portage salarial : Les avantages & inconvénients pour les consultants indépendants   

Vous souhaitez devenir consultant indépendant, et réfléchissez à utiliser la solution du portage familial pour vendre vos services, à travers une relation tripartite entre votre client, la société de portage salarial et vous-même. Le portage salarial n’est pas dénué d’intérêts, notamment à travers la conservation d’un régime salarié (partialement), mais il a également quelques travers à connaitre avant de s’engager.

Définition de portage salarial

Le portage salarial est nouvelle forme d’emploi qui a fait son apparition le du 2 avril 2015 dans le code du travail (Article L1251-64 du Code du Travail). Il s’agit d’une relation triangulaire, entre le consultant, la société de portage, et l’entreprise qui loue les services du consultant. L’entreprise facture les services du consultant à la société de portage, qui lui assure en contrepartie d’une commission, d’une couverture sociale (partielle) et d’une prise en charge des démarches administratives.

Pour résumer, le consultant se doit de trouver lui-même une mission en entreprise. Si l’entreprise est d’accord pour utiliser le portage salarial, et lui signe un contrat de prestation, le consultant se doit ensuite de trouver une entreprise de portage salarial, avec laquelle il va signer une convention, qui détaillera les conditions de rémunération entre les deux parties.

A quelles professions s’adressent le portage salarial ?

Le portage salarial s’adresse aux personnes voulant développer une activité indépendante, et sont regroupées en trois pôles de professions :

  • Professions intellectuelles:
    • Consultant, ingénieur, audit, informatique, expertise technique ou encore recherche.
  • Professions commerciales & immobilières :
    • Commerciaux, agent immobilier, courtier, négociateur ou intermédiaires.
  • Professions de Services à la Personnes:
    • Aide à la personne, agent d’entretien, bricolage, transport, coiffeur à domicile.

A noter que tous ces métiers sont des métiers de services qui peuvent s’exercer individuellement, sans besoin d’une structure, et dont les compétences peuvent être utilisés « à la demande » par des clients particuliers ou professionnels.

Quels sont les avantages du portage salarial ?

 Les avantages du statut de portage salarial pour un consultant indépendant sont :

  • La sécurité du régime salarié :
    • Vous gardez un contrat de travail avec l’entreprise de portage, ce qui vous donne droit au régime général de l’assurance chômage (proportionnel au nombre d’heures facturées), de cotisations retraites, d’une cotisation à une mutuelle et la possibilité de poser des congés (sans solde).
  • L’autonomie avec les clients:
    • Bien que lié contractuellement avec un entretien de portage, vous restez libre de vendre vos missions aux entreprises que vous souhaitez (et également libre de refuser les missions qui ne vous conviennent pas). C’est à vous de vous vendre, et de négocier le montant de votre chiffre d’affaires.
  • Gestion administrative :
    • Les taches fiscales et comptables sont allégées, puisque c’est l’entreprise de portage salarial qui s’occupe de la majorité des documents à remplir, et règles les cotisations en les prélevant directement sur votre chiffre d’affaires. Vous ne devriez pas grand chose avoir à faire à ce niveau là.
  • Emploi du temps :
    • L’emploi du temps peuvent devenir flexible, si votre mission le permet ! Enfin, vous devriez avoir du temps pour vous entre les missions, sauf que vous devrez jouer le rôle de commercial, afin de trouver des nouvelles missions.
  • Garantie du paiement : 
    • Certains organismes de portage vous assurent la garantie de paiement en cas de défaut (ou de retard) de paiement par l’entreprise qui vous a embauché pour une mission. C’est une possibilité intéressante, d’autant plus que les factures impayés sont une véritable galère pour les consultants, et une perte de temps importante liée aux relances fournisseurs.
  • Obtenir un prêt bancaire :
    • Un gros point différenciant par rapport aux consultants indépendants ayant leurs propres structures juridiques. Le statut de consultant sous la forme d’un portage salarial rassure les banques, puisque vous aurez un contrat de travail, avec des fiches de payes et la possibilité de toucher des indemnités chômages en période hors contrat (sous réserve que vous ayez suffisamment cotisé). Bref, vous aurez plus de facilité à obtenir un prêt. Attention tout de même à avoir un historique de revenus suffisamment important, car le banquier vous demandera vos trois dernières feuilles de payes, ainsi que vos deux derniers avis d’imposition.

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

Il est important de connaitre les inconvénients du portage salarial, avant de s’engager :

  • Les frais à payer :
    • Vous serez redevable d’une commission qui sera prélevé par l’entreprise de portage salarial, avec une moyenne de 10%, sachant qu’il y a un grand écart entre 3 et 15% de commissions. Ainsi, comparez-bien les offres sur Internet, et demandez la liste des coûts cachés, afin de ne pas tomber sur de mauvaises surprises.
  • Trouver des clients :
    • Trouver des clients peut s’avérer très chronophage, et surtout que ce temps n’est pas rémunéré et qu’en conséquence, vous devrez le prendre en compte dans votre calcul de devis. N’oubliez pas que vous pouvez vous retrouver en concurrence avec d’autres consultants, et qu’il vaut mieux se lancer sur des secteurs d’activités très demandés (comme l’informatique), ou alors de disposer d’un solide réseau professionnel.
    • A noter que certaines agences de portages salariales proposent des missions à leurs consultants. Elles font en quelques sortes un métier d’apporteur d’affaires et de portages salariales. Attention toutefois au montant global de commissionnement qui sera gardé lors de cette transaction.
  • Rémunération :
    • Pas de contrat = Pas de rémunération. C’est le principe du portage salarial. Ainsi, même si vous conservez quelques avantages du régime salarié, comme la cotisation chômage, retraite et la mutuelle, cela ne vous empêchera pas de vous retrouver avec une rémunération variable, et proportionnel à vos entrées de chiffre d’affaires.
  • Minimum de facturation:
    • Par ailleurs, attention puisque certaines entreprises de portages salariales acceptent de travailler uniquement avec les consultants facturant des honoraires au-delà de 1000€

Comment se calcule les revenus lors d’un portage salarial ?

Tout d’abord, nous vous invitons à ne pas confondre honoraires et revenus. Il y aura une grande différence entre le montant que vous allez facturer, et l’argent que vous aurez -in fine- à votre disposition. Par exemple, voici un calcul de revenus en portage salarial :

  • Vous facturez une prestation 20 000€ HT pour 3 mois de mission en entreprise.
    • Vous devrez y soustraire 10% de frais de gestion :    -2 000€
    • Vous devrez y soustraire 27.3% de charges patronales :   -5 460€
    • Vous devrez y soustraire 14.5% de charges salariales :  -2 900€
    • Revenu net final : + 9 640€

Bref, il vous restera 9 640 € de revenus, soit plus de 50% qui seront soustrait à votre chiffre d’affaires HT.

Enfin, cette somme sera imposable selon de barème de l’impôt sur le revenu (voir ci-dessous). C’est pourquoi, il ne faudra absolument pas confondre chiffre d’affaires et salaire.

Pour aller plus loin :

Pour terminer, si vous avez d’autres questions sur le portage salariale, vous pouvez lancer la discussion dans les commentaires.

Pierre Tabuteau

Pierre Tabuteau est le fondateur du site, Coachme.fr, qui a pour objectif de vous donner les meilleurs conseils pour réussir. Je donne des tuyaux sur le monde de l'entreprise & de l'informatique, qui sont intimement liés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend