Prendre la parole à l’oral (devant sa classe)

La prise de parole à l’Oral devant ses camarades de classes : comment y arriver ?

La situation : Lors d’une prise de parole à l’oral devant la classe. La situation est redouté, plus il y a du monde présent mais aussi plus l’enjeu est important. Nous pensons que nous devons affronter la situation et que l’éviter aurait des conséquences très importantes pour sa scolarité. D’autre part, et afin de se donner de la confiance il n’est pas recommandé d’éviter les situations mais plutôt de leur faire face. Avec le temps, cette pratique de prise de parole à l’oral va se retrouver de moins en moins stressante, pour en arriver à un point ou prendre la parole en public va devenir un plaisir.

Le stress peut commencer la veille au soir de l’épreuve ou juste à l’évocation de la prise de parole que l’on va faire. La période de stress la plus importante se situe au début du cour.

1. État initial (avant la prise de parole)

L’individu ressent de la nervosité, un imprévu est mal accepté. L’entourage peut ressentir la nervosité ou l’anxiété. Il peut avoir du mal à dormir la veille (manque de sommeil).

Les principaux maux issues de cette situation sont mal au ventre, fatigue et pour certains création de maux imaginaires tel que mal de tête ou de gorge.

Le corps est rigide et le cerveau se fixe sur l’échéance qui arrive.

Le rythme cardiaque est la tension sont relativement élevés.

2. État présent (pendant la prise de parole)

Pendant la présentation à l’oral, le cerveau ne respecte pas les consignes initialement indiqués.

Le cerveau peut connaître des trous et des blancs. On peut se sentir un peu perdu. Pour certain il y a des vertiges et la voie est fébrile.

Le corps transpire et l’humour est maladroit.

3. État désiré (L’attitude que vous souhaitez adopter)

L’état désire est de ne pas sentir son corps son pression, avoir la maitrise de soi-même et de ses émotions.

Ne plus ressentir une sensation de peur à l’approche de l’épreuve.

L’état désiré est aussi de réussir sa prestation et par l’occasion d’avoir une bonne note.

4. LES RESSOURCES à mettre en place

Un oral réussi face à un groupe plus restreint peut donner une bonne dynamique qui va permettre d’affronter plus facilement un oral devant une trentaine de personnes.

Développer sa confiance par des petites expériences est la clé qui montre au cerveau et au corps que l’on est capable de réaliser cette épreuve.

Avec le temps, le corps n’a plus peur de ce qu’il connait et qu’il sait qu’il peut le gérer. Cela est donc censé de ne plus être un problème pour l’individu.

5. L’ANCRAGE : l’analyse de la situation

1°) Le contexte problématique est lors d’une prise de parole à l’oral devant la classe. La situation est plus redouté plus il y a du monde présent mais aussi plus l’enjeux est important.

L’individu n’arrive pas alors à contrôler ses émotions qui les envahisse. L’individu a alors peur que ses émotions le trahissent et qu’il n’arrive pas à accomplir la mission qu’il devait faire.

2°) L’objectif: L’objectif est de contrôler ses émotions, son corps afin de réussir sa prestation et ne plus ressentir les symptomes qui lui rend la prise de parole désagréable. L’état présent, l’état désiré et les ressources sont décrites dans la partie précédente.

3°) Les états ressources s’ancrent lors de prise de parole devant un groupe plus restreint. Les oraux non prévus donnent aussi des états ressources. En effet, le cerveau ne s’étant pas préparé à passer à l’oral, l’individu a gardé le contrôle de ses émotions très plus longtemps que dans l’autre type de situation ce qui permet d’aborder un oral plus confiant.

6. Mes 7 conseils pour arriver à parler à l’oral devant sa classe

Voici 7 conseils afin d’y arriver au mieux à réussir votre prise de parole en public :

  • 1. S’entrainer à parler à l’oral devant un plus petit groupe de personnes, avant de passer face à un public plus large.
  • 2. Prendre toutes ses notes sur un papier, afin de pouvoir les relire « en direct », si jamais on a un trou de mémoire.
  • 3. Respirer très calmement, afin de faire baisser ses battements cardiaques. Il existe des exercices adaptés.
  • 4. Bien ancrer ses pieds dans le sol, et faire face à l’audience.
  • 5. Se montrer souriant et bien-intentionné(e) à l’égard de votre auditoire.
  • 6. Il faut se dire que l’enjeu n’est pas s’y important. Et même, si vous n’y arriviez pas, il ne va rien se passer, et vous pourrez continuer vos études.
  • 7. Enfin, pensez que les autres élèves sont également stressés par cette situation. et que vous n’êtes pas seul(e) dans cette situation

Enfin, dites vous que les adolescents peuvent être stressé(e)s par cette situation de prise de parole en public, mais que celui-ci diminuera lorsque vous grandirez. Vous devez également vous projeter après votre présentation, et ce que vous ferez le soir-même, afin de vous donner un horizon.

Pour aller plus loin : si vous avez des questions : vous pouvez les poser dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.