Modèle lettre de demande de signification par huissier d’une cession de créance

Modèle lettre de demande de signification par huissier d’une cession de créance

Votre société (ou votre entreprise) a cédé ou acheté la dette d’une autre entité tierce. Vous voulez donc que le débiteur paie la dette au créancier actuel, c’est-à-dire vous.

Modèle type

Lettre recommandée avec avis de réception

[Votre nom]

[Adresse]      

[Ville, État, Code postal]

Maître (nom de l’huissier)

Adresse Code postal/ville

Date

Objet : Demande de signification de créance (article 1690 du Code Civil)

Maitre,

Nous nous permettons de vous solliciter en vue de signifier à Madame/Monsieur/la société (dénomination sociale du débiteur cédé ; forme sociale, au capital de RCS ndeg ), dont le siège social/ domicilié se trouve à l’adresse suivante : (notez ici l’adresse du débiteur), que la créance d’un montant de euros, au titre de (notez ici les raisons de la créance : fourniture de marchandises : facture ndeg ) détenue sur lui par la société ( nom du cédant) a été cédée a la société (nom de l’acquéreur de la créance), conformément aux dispositions des articles 1689 et suivants du Code Civil.

Enfin, pourriez-vous nous tenir informes de l’aboutissement de cette démarche ?

Votre nom et vos fonctions au sein de la société.

[Votre signature]

[Votre nom en lettres moulées].

Pièces jointes :

Copie de la preuve de la cession de créance copie de la créance cédée

Quelle est la loi sur la signification au débiteur d’une cession de créance écrite par voie d’huissier ?

Dans son article 1689, le Code civil stipule que la cession de créance peut se faire en transférant le titre du vendeur sur l’acheteur de la créance. Cependant, le seul fait que la créance ait été cédée ne suffit pas à garantir les paiements au créancier nouvellement cédé.

Le débiteur cédé doit être informé qu’il n’a pas à payer le créancier précédent mais qu’il est tenu de rembourser les créances à l’acquéreur.

Pour ce faire, l’article 1690 du Code civil prévoit que le cessionnaire (c’est-à-dire l’acheteur de la créance) n’a de droits que contre le débiteur cédé, et contre tout tiers en cas de garantie à compter de la délivrance de la cession par exploit d’huissier. La signification n’est requise que lorsque l’acte est authentique (c’est-à-dire qu’il a été signé par un notaire officiel). Ainsi, après la date à laquelle la signification est terminée, le créancier peut ne pas effectuer de paiements au créancier qu’il utilisait pour le payer au cas où il serait tenu de le rembourser au créancier du cessionnaire.

Mais, le débiteur peut se retourner ultérieurement vers le créancier initial afin d’obtenir le remboursement de la somme due, comme l’indiquent les articles 1376-1381 du code civil. La signification doit être exécutée rapidement après la cession de la créance, conformément à l’article 1691 du Code civil, si entre la cession et la signification, le débiteur a été libéré des mains de son précédent créancier, la libération est effective. Le coût de cette opération est inférieur à 30 euros, si la valeur de la dette cédée ne dépasse pas 1280 euros. Ce montant ne comprend pas les frais de déplacement et autres frais divers. L’huissier peut ajouter des frais supplémentaires selon le décret du 12 décembre 1996.

Nos conseils pour votre lettre

Vous devez fournir une preuve de la demande à l’huissier. C’est notamment le cas lorsque vous êtes la personne qui cède la créance et que l’acte de cession précise qu’il vous appartient d’informer le créancier de la cession. Il est donc recommandé d’envoyer la lettre en recommandé avec accusé de réception et de remettre une copie de cet avis au créancier du cessionnaire (c’est-à-dire la personne qui est celle qui a obtenu cette créance). Pour plus d’informations sur le montant des frais, vous pouvez contacter l’huissier par téléphone. Conservez l’original de la lettre ainsi que l’avis de délivrance du récépissé jusqu’au règlement des dettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.