9 livres à lire lorsque l’on est étudiant en droit

Vous êtes jeunes bacheliers et vous désirez poursuivre vos études en droit? Vous nourrissez une passion forte et puissante pour la justice et vous souhaitez bâtir carrière dans l’une des nobles professions de la justice ? Obtenez ici une liste des meilleurs livres indispensables à lire lorsqu’on est étudiant en droit ou qu’on désire s’y aventurer.

1. Discours de la servitude volontaire d’ Étienne de La Boétie

L’ouvrage parut en 1576 expose les causes de la servitude et le mythe de la tyrannie. Mais surtout, il appelle, à travers un discours fabuleux, les hommes à se libérer de leur servitude. Un appel sonore à déjouer les plans de la tyrannie. Un cri qui incite à la liberté et à la résistance face à l’oppression. Cet excellent ouvrage de l’ami de Montaigne, Étienne de La Boétie est une occasion en or pour explorer la profondeur de la justice. 

2. Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes de Jean-Jacques Rousseau

Dans cet essai sur la pensée politique, Rousseau explique que la propriété privée est l’origine de toutes inégalités sociales et politiques. Il aborde également sa conception sur l’état de nature, de la perfectibilité. L’une de ses affirmations fortes explique qu’à l’état de nature, l’homme est bon et que c’est son entrée en société qui le perverti. Rousseau a eu cette manière unique de transmettre sa conception de droit naturel qui rend la lecture de l’œuvre facile et simple. 

3. La France n’a pas dit son dernier mot de Eric Zemmour

Une autobiographie contemporaine très riche en contenus. Elle aborde la mécanique de l’idéologie progressiste en France et les ravages qu’elle fait dans la société française. Une société moderne qui n’a jamais été affaiblie, désunie comme aujourd’hui. Un excellent livre pour plonger dans les réalités politiques de la France contemporaine.

4. Les grandes plaidoiries des ténors du barreau de Matthieu Aron

Dans cet ouvrage, Matthieu Aron, chroniqueur judiciaire, redonne vie à vingt-cinq plus grandes plaidoiries que la France a connues depuis un demi-siècle. Dans ce livre, on entend encore de ces noms qui claquent dans les prétoires tels que Badinter, Collard, Dupont Moretti, Halimi, Isorni, etc. On se souvient encore de ces mots qu’eux seuls savent si bien choisir, de ces phrases dont ils sont les seuls détenteurs pour tenter de réveiller les consciences. De ces affaires judiciaires comme Pétain, Outreau, l’affaire du sang contaminé, le drame des bébés congelés, etc. Un ouvrage talentueux, excellent qui défile l’affaire judiciaire sous nos yeux.

5. Antigone de Jean Anouilh

Dans une guerre terrible, deux princes disputent le trône royal. Une dispute qui tourne au drame, en une tragédie sans qualification. Polynice et  Étéocle, fils d’Oedipe, viennent de s’entretuer. Leur oncle Créon, le larron de l’histoire, en profite pour prendre le pouvoir et imposer sa domination. Il ordonne des funérailles somptueuses pour un seul d’entre eux. Polynice sera considéré comme le traite de l’histoire et laissé sans sépulture. Mais c’est sans compter sur sa sœur Antigone qui ne sera pas du même avis. Cette pièce inspirée d’un mythe antique expose l’antinomie entre la loi et la morale.

6. Du contrat social de Jean-Jacques Rousseau

Du contrat social
  • Rousseau, Jean-Jacques (Auteur)

Dans ce traité de philosophie politique, Rousseau explique que l’Homme élabore un contrat social avec l’Etat afin de bénéficier des garanties sociales : la sécurité et la liberté. Il décrit le processus de passage d’un état de nature à un état social. Un livre classique qui renferme une multitude de connaissances sur le droit de la nature et le droit de la société.

7. L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

L’homme qui voulait être heureux est l’histoire d’un homme qui est allé vivre ses vacances à Bali. À la fin de ses vacances et sans raison apparente, il va consulter un sage balinais. C’est alors qu’on lui annonce qu’il est seulement en bonne santé mais qu’il n’est pas heureux. Déterminé à être heureux, l’homme entame un processus à la recherche du bonheur.  Cette histoire est une révélation qui laisse entrevoir à quel point ce que l’on croit peut devenir réalité. Un roman parfait pour mieux comprendre les cas pratiques.

8. Les Épines et les Roses de Robert Badinter

On était en Octobre 1981, au lendemain de l’abolition de la peine de mort. Robert Badinter, le personnage principal de l’histoire entame un long voyage, un parcours histoire dans sa fonction de Garde des sceaux. Un voyage au pays du pouvoir qui s’achève à son départ de la Chancellerie en février 1986. Un parcours unique, témoin de plusieurs combats politiques, de multiples difficultés de profession et de nombreuses réussites politiques. Un ouvrage excellent qui laisse son lecteur découvrir l’univers des affaires judiciaires avec grande objectivité.

9. Le vieil homme et la mer de Ernest Hemingway

Les conceptions sur le droit de nature et le droit social sont multiples et chacun expose ses idées telles que conçues. Dans ce roman et à travers une histoire simple et banale, Ernest Hemingway expose le plus dûr et âpre des duels qui existent dans l’humanité : le combat de l’homme et de la nature. Ce livre, l’un des plus grands de la littérature américaine, réserve beaucoup de surprises à ses lecteurs.

Vidéos sur le droit

Questions/Réponses

Pourquoi est-ce important pour moi de faire du droit ?

Choisir le droit peut se faire en raison de sa rigueur, de sa logique, d’apporter des solutions, de défendre une cause ou bien d’autres encore. Vous devez également être capable de savoir ce que ces études vont vous apporter sur un plan professionnel et personnel : développer son esprit de synthèse, son autonomie, sa mémoire, d’adaptation.

Quel est le bac le plus adapté pour la fac de droit ?

Les bacs généraux sont les mieux placés. Le bac ES (économique et social) reste le meilleur pour sa diversité, mais le bac L peut avoir comme atout une facilité pour les dissertations juridiques, le bac S quant à lui peut être un atout pour sa complexité et donc avoir des facilités pour cerner le raisonnement juridique.

Avez-vos les qualités nécessaires pour réussir des études de droit ?

Les études de droit demandent plusieurs qualités pour réussir correctement. En effet, il ne s’agit plus du lycée où l’on est encadré mais un milieu très libre où l’autonomie est l’une des premières qualités appréciées.

Etes-vous bien renseigné sur la façon dont le droit est enseigné ?

L’université est novatrice par rapport au lycée où plusieurs points diffèrent. Les cours magistraux avec les amphis parfois avec plus de 300 étudiants et un professeur qui fait son cours où il faut savoir garder sa concentration et prendre en note ce qu’il dit malgré parfois une certaine rapidité. Pour les travaux dirigés, en droit il faut souvent préparer une plaquette avec en moyenne 10 fiches d’arrêts à faire et un exercice juridique.

Le droit rime-t-il forcément avec métier d’avocat ?

Souvent quand on répond que l’on fait du droit, on nous demande si on veut devenir avocat(e). Pourtant ce n’est qu’une possibilité parmi plein d’autres pourtant. Le droit est parmi l’une des formations où il existe le plus de portes ouvertes .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.