Lettre de demande de précisions sur des frais bancaires prélevés à une entreprise

Modèle de lettre de demande de précisions sur des frais bancaires prélevés à une entreprise

Lettre type de demande de précisions sur les frais bancaires prélevés sur une entreprise : Quels sont les droits et obligations du banquier face à l’imposition de divers frais ? Comment réagir en cas de frais qui semblent litigieux ?

Lettre recommandée avec avis de réception

[Votre nom]

[Adresse]      

[Ville, État, Code postal]

Banque

 [Adresse]

[Ville, État, code postal]

[Date]

Objet : demande de précision sur les frais bancaires perçus

Madame, Monsieur

Le (date du débit), vous avez débité notre numéro de compte de frais bancaires d’un montant de (EURO).

Nous avouons que nous ne comprenons ni le montant ni la raison.

Nous vous serions donc reconnaissants de bien vouloir nous expliquer le montant et le principe.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

[Votre signature]

[Votre nom en lettres moulées].

Pièces jointes :

Copie du relevé de compte mentionnant l’opération contestée

Quand utiliser cette lettre de demande d’informations sur les frais ?

Votre entreprise a réalisé une opération, ou a rencontré des difficultés financières, qui l’ont amenée à dépasser le montant du crédit qui lui a été accordé, ou elle n’a rien fait d’anormal. La banque a facturé des frais, mais ils ne semblent pas figurer dans le contrat, ou ils sont trop élevés.

Ce que dit la loi sur les frais et commissions prélevés par la banque

C’est le contrat de compte signé par l’entreprise qui régit les conditions dans lesquelles les services bancaires sont facturés. La banque est tenue de les respecter et ne peut imposer des changements au client sans son accord. L’article 1134 du code civil dispose que les accords légalement formés entre les parties doivent être exécutés de bonne foi. Cela signifie que la banque est tenue de respecter le contrat auquel elle s’est engagée. Si la banque effectue des retraits excessifs par rapport à ce qui est prévu dans le contrat de compte, l’entreprise devra réclamer à la banque le montant qu’elle a surfacturé, comme le prévoit l’article 1376 du code civil. En revanche, en raison de la faute commise par le banquier, si les frais facturés ont causé un préjudice à l’entreprise (par exemple, dépassement d’un découvert autorisé qui aurait entraîné des frais supplémentaires, ou encore retard de paiement de certains fournisseurs), l’entreprise peut demander à la banque la réparation de son préjudice, selon l’article 1382 du Code civil.

Nos suggestions pour votre lettre.

L’échange de lettres peut servir de preuve en cas de litige ultérieur, ne serait-ce que pour montrer que votre entreprise a fait une demande amiable avant de saisir le tribunal de commerce : c’est pourquoi nous vous conseillons d’envoyer ce courrier par lettre recommandée avec accusé de réception. Veuillez conserver une copie de la lettre (lettre + pièces jointes) ainsi que de l’accusé de réception.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.