Comment choisir son argent colloïdal

Si vous vous demandez comment choisir son argent colloïdal, voici les 5 caractéristiques clés dans le choix d’un argent colloïdal :

1/Taille des particules composant l’argent colloïdal

La qualité et l’efficacité de l’argent colloïdal résident dans la taille de chaque particule qui le compose. Autrement dit, la taille des particules détermine l’efficacité du produit.

En effet, il est nécessaire que les particules composant l’argent colloïdal soient suffisamment fines pour éviter une agglutination, car lorsque les particules ont une certaine taille (excessive), l’on constate une attirance entre les particules virant vers une union. Ce qui peut entraîner à la suite une décomposition de l’argent qui se dépose par précipitation au fond de la solution par l’action de la pesanteur.

En dehors de cela, la taille des particules de l’argent colloïdal détermine la surface de contact avec les microorganismes. Et plus la surface est grande, plus le produit possède une grande valeur thérapeutique. Enfin, pour que l’argent colloïdal possède une grande capacité germicide, il est indispensable d’exposer à l’eau une grande surface en métal. La surface est obtenue par fragmentation de l’argent en de petites particules très fines. Ainsi, pour un argent colloïdal est de haute qualité et efficacité lorsque les particules le composant sont de la plus petite taille que possible.

2/Concentration en argent de la solution colloïdale

L’unité de mesure utilisée théoriquement pour mesurer la quantité d’argent dans une solution colloïdale est le milligramme par litre (mg/l). Mais il existe une autre mesure équivalente qui est le plus souvent utilisée dans la pratique : il s’agit du ppm désignant le nombre de parties d’argent pour chaque million de parties d’eau. Ainsi, 10 parties par million (10 ppm) veut dire 10 parties d’argent pour un million de parties d’eau qui équivaut également à 10 mg/l. Des expériences faites par les utilisateurs et les fabricants ont prouvé que la concentration de la solution détermine son efficacité. Dans le commerce, les solutions colloïdales sont pour la plupart dosées à 5, 10 voire 20 ppm. Il faut en tenir compte lors du choix dans le commerce pour obtenir un produit plus efficace.

Toutefois, il faut savoir qu’une cuillère à soupe de la solution de 10 ppm équivaut à une cuillère à soupe de la solution à 20 ppm. Autrement dit, la concentration de la solution n’influence en rien la dose d’argent qu’elle contient. Seulement, plus les particules sont petites, plus la solution est efficace plus qu’une autre solution comportant la même dose d’argent avec de grosses particules (Exemple: un morceau d’argent pesant 1 mg ne sera pas efficace tandis que ce même morceau de 1 mg fragmenté en des milliers de particules sera très efficaces, car chaque particule a la capacité de fixer à un microorganisme. Ainsi donc, bien qu’ayant même concentration, les deux solutions n’ont pas la même efficacité).

3/Qualité de l’eau et des électrodes

L’eau utilisée dans la préparation de l’argent colloïdal doit être d’une qualité supérieure (doublement ou triplement distillée ou désionisée). Lorsque l’eau contient assez de solides dissoutes, les ions produits par l’argent se lieront à eux pour former des sels d’argent qui peuvent très toxiques. Également, cette eau est très conductrice favorisant la formation de grosses particules. Ainsi, il est à éviter tout argent colloïdal fait à base de l’eau distillée, l’eau minérale ou l’eau du robinet, etc.

En outre, les électrodes doivent être les plus purs possibles pour qu’il ne se forme pas des ions toxiques. Souvent, la pureté est de 99,99 %.

4/Couleur de l’argent colloïdal

Un autre point très simple, mais primordial pour connaître la qualité d’une solution colloïdale est sa couleur. En effet, les solutions colloïdales les plus meilleures ne présentent aucune couleur pour la plupart, elles ont incolores. Mais, au fur et à mesure que la concentration ou la taille des particules augmentent, la solution peut virer vers le jaune pâle, l’or, le brun, le rouge et finalement le noir. Dès que la solution commence par prendre la teinte brun, rouge ou noir, elle n’est plus acceptable.

La couleur est donc indicateur primordial qu’il faut prendre en compte dans le choix d’un argent colloïdal.

5/Conservation et stabilité

Au fil du temps, qu’il soit long ou bref, les particules d’argent contenues dans la solution colloïdale perdent leur charge électrique et finissent pas précipiter. Ainsi, pour augmenter la durée de vie de ces particules, il est important que la solution soit conservée dans des récipients en verre, car les particules portant des charges subissent des réactions de la part des récipients e plastiques favorisant leur précipitation.

Aussi, lorsque la solution est en permanence en contact de la lumière, elle se dégrade rapidement. Pour éviter cela, il est important que le récipient en verre dans lequel elle est conservée soit d’une couleur brune ou bleue pour que cet effet soit minimisé.

Enfin, il existe d’autres produits appartenant à la haute gamme qui ont une longue durée de vie (1 à 2 ans sans perdre son efficacité) car moins sensible à la lumière et la matière de conservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *