Menu Fermer

Comment choisir son masque de snorkeling ?

masque snorkeling

Si vous souhaitez aller faire du snorkeling, afin de pouvoir observer les fonds marins, avec les poissons et autres coraux et plantes sous-marine, voici les 7 critères techniques à prendre en considération lors de votre achat, afin de choisir un masque adapté à vos besoins :

1. La taille du masque

Lorsque vous choisissez un masque de plongée avec tuba, votre premier critère et le plus important doit toujours être un bon ajustement.  La partie en caoutchouc du masque qui entre en contact avec votre visage s’appelle la jupe.  Son but est de créer un joint étanche contre votre peau. 

2. L’étanchéité

Une jupe qui n’est pas correctement étanche contre votre visage entraîne une multitude de problèmes tels que des fuites, de la buée et de la fatigue. Une fuite lente entre la jupe du masque et votre visage signifie que vous devrez constamment marcher sur l’eau pour la vider.  Le fait de marcher sur l’eau verticalement demande beaucoup plus d’énergie que de flotter horizontalement, ce qui vous fatigue rapidement.

Si vous soulevez votre masque pour vider l’eau, votre masque s’embuera également.  Lorsque vous éloignez votre masque de votre visage, de l’air nouveau et humide pénètre dans le masque et se condense contre la surface froide de l’oculaire intérieur.  Plus il y a d’air neuf, plus il y a d’humidité qui se condense sur votre verre. Lorsque vous essayez différents masques, regardez le bord de la jupe, c’est-à-dire la partie qui sera en contact avec votre peau. 

Vous remarquerez qu’ils existent en différentes largeurs.  En règle générale, plus le bord est en contact avec votre peau, plus le masque est susceptible d’assurer une bonne étanchéité.

3. La présence de revêtements améliorant la vision

Certains verres sont conçus pour améliorer la clarté sous l’eau dans des conditions de lumière imparfaites.  Non, je ne parle pas d’un traitement de type James Bond pour voir dans le noir.  Je parle d’une teinte spéciale qui rend les images plus nettes et plus claires en réduisant les reflets et en filtrant certaines longueurs d’onde de la lumière entrante.  Ils font réellement une différence dans votre vision.  Je n’irais pas jusqu’à chercher ces lentilles, mais j’ai pensé le mentionner pour que vous sachiez de quoi il s’agit lorsque vous les verrez dans un magasin de plongée.

4. Le volume du masque

Chaque fois que vous plongez sous la surface, le poids de l’eau au-dessus de vous comprime l’air à l’intérieur de votre masque.  Plus vous êtes profond, plus il y a d’eau au-dessus de vous, donc plus la pression est élevée.  Pour compenser cette augmentation de pression, vous devez expirer légèrement par le nez en utilisant l’air de vos poumons pour remplir votre masque et égaliser la pression

Les masques à faible volume sont conçus avec l’objectif plus proche de votre visage afin de réduire le volume d’air intérieur.  En quoi cela peut-il vous aider ?  Eh bien, plus le volume d’air à l’intérieur du masque est faible, moins vous aurez à le remplir en expirant par le nez.  Cela vous permet de conserver plus d’air dans vos poumons, là où il est nécessaire.  De plus, comme je l’ai dit précédemment, moins vous devez expirer dans votre masque, moins il risque de s’embuer.

5. Matériaux dans sa composition

Si vous achetez votre propre masque, assurez-vous que la jupe est en silicone.  Les jupes en caoutchouc deviennent fragiles et se fissurent avec le temps.  Les masques en silicone dureront de nombreuses années, plongée après plongée.

6. Visibilité périphérique

Avec votre masque et tout en gardant votre tête immobile, faites rouler vos yeux dans toutes les directions et vérifiez votre vision périphérique.  Vous remarquerez que certains masques ont tendance à vous donner l’impression d’avoir une vision en tunnel alors que d’autres vous donnent l’impression d’être assis devant une baie vitrée. 

Toutes choses égales par ailleurs, je suis sûr que vous allez préférer la vision plus large.

7. Le verre anti-buée

De nombreux fabricants proposent des verres spéciaux “anti-buée”.  Bien qu’aucune lentille de masque ne soit absolument “sans buée”, elles sont extrêmement “peu brumeuses”.  Néanmoins, la buée à tendance à revenir avec le temps, car il s’agit d’une substance chimique qui est mis sur le verre, et qui disparait avec le temps.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *