Modèle d’information de faits de harcèlement moral de la part d’un collègue adressée à l’employeur

Modèle d’information de faits de harcèlement moral de la part d’un collègue adressée à l’employeur

Vous êtes employé d’une entreprise et victime de harcèlement moral de la part d’un collègue. Vous souhaitez informer votre employeur afin qu’il prenne des mesures pour mettre fin à cette situation. Vous devez écrire une lettre à votre employeur pour lui exposer les faits et lui demander de réagir en tenant compte de ses obligations, notamment en matière de prévention. Pour faciliter votre démarche, vous pouvez utiliser ce modèle type ci-dessous.

[Votre nom]

[Adresse]

[Ville, État, Code postal]

[Nom Prénom ou raison sociale du destinataire]

[Adresse]

[Ville, État, code postal]

Objet : Information sur le harcèlement moral

Madame, Monsieur

Après avoir tenté en vain d’attirer l’attention de (nom du chef de service) sur la détérioration de mes conditions de travail et ses conséquences néfastes sur ma santé, je me vois dans l’obligation de vous informer directement de ma situation au regard des actes de harcèlement moral de la part de (nom du collègue qui a commis les actes). Ces actes sont (précisez les actes de brimades : exemples : pressions, ordres paradoxaux, isolement, privation de moyens de travail, moqueries, humiliations).

OU

Comme je vous en avais déjà informé verbalement, le (date de la réunion informelle avec l’employeur), je subis des brimades de la part de (nom du collègue qui a commis les faits), illustrées notamment par (expliquez les faits : exemples : pressions, isolement des autres salariés, contrôle intempestif de mes actions, instructions paradoxales).

Je vous demande de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à ce comportement. Ces actions nuisent à ma santé physique et morale. Je ne peux plus supporter cette situation et je compte sur vous pour trouver une solution dans les meilleurs délais.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez avoir plus d’informations sur l’attitude de (nom du collègue harceleur).

Une copie est envoyée à (nom du chef de service).

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

[Votre signature]

[Votre nom en lettres moulées].

Pièces jointes :

Certificat médical attestant de la détérioration de votre état de santé,

Des preuves d’intimidation en votre possession (par exemple, des lettres de l’intimidateur, des témoignages de vos autres collègues).

Ce que dit la loi sur les harcèlements

Le harcèlement moral est défini à l’article l 1152-1 du Code du travail français. Elle précise qu’aucun travailleur ne doit subir des actes répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible d’affecter ses droits et sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. L’employeur a pour mission de protéger la santé de ses salariés en vertu d’une obligation de prévention prévue par la loi du 31 décembre 1991. L’article 1152-4 du Code du travail stipule que « l’employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires en vue de prévenir le harcèlement moral ». La victime de brimades peut également contacter les représentants du personnel (dp, ce, chsct et ds) qui sont responsables du harcèlement moral et des conditions de travail. Le médecin du travail et l’inspecteur du travail sont également des interlocuteurs auxquels le salarié peut s’adresser en cas de harcèlement moral. Les sanctions prévues dans cette situation sont des sanctions civiles (responsabilité civile et nullité des mesures prises à l’encontre du salarié victime), des sanctions pénales (responsabilité selon l’article 222-33-2 du code pénal) et des sanctions disciplinaires (article l 1152-5 du code du travail).

Nos suggestions pour votre lettre

Nous vous conseillons vivement d’envoyer ce courrier par lettre recommandée avec accusé de réception afin que votre demande soit enregistrée. N’oubliez pas de joindre tout document justificatif dont vous disposez, par exemple un certificat médical ou une preuve d’intimidation par votre collègue. Conservez une copie de votre lettre (lettre + pièces jointes) ainsi que l’accusé de réception.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.