Modèle de saisie du défenseur des droits pour discrimination à l’embauche

Modèle de saisine du conciliateur de la CPAM pour réclamation

Vous estimez avoir été victime d’une discrimination à l’embauche, soit lors du processus de recrutement, soit au sein de l’entreprise, ce qui ne vous donne pas la possibilité d’accéder à des postes à responsabilité. Vous souhaitez donc saisir le Médiateur des droits de l’homme (MDP) pour qu’il vous aide à caractériser la discrimination et à enquêter sur votre cas. Pour faciliter votre démarche, vous pouvez utiliser ce modèle type ci-dessous.

[Votre nom]

[Adresse]

[Ville, État, Code postal]

[Adresse Défenseur des droits]

[Adresse]

[Ville, État, code postal]

Objet : Saisie pour discrimination à l’embauche

Madame, Monsieur,

Selon la loi organique du 29 mars 2011 (n° 2011-333), toute personne qui s’estime victime d’une discrimination peut saisir le Défenseur des droits.

Je pense avoir été victime de discrimination dans l’emploi le (date de la discrimination).

Ce jour-là, j’ai passé un entretien d’embauche à (nom de l’entreprise).

Les responsables du recrutement m’ont clairement fait comprendre que je ne pouvais pas rejoindre l’entreprise parce que (raison mentionnée pendant l’entretien qui constitue une discrimination).

OU

Je pense avoir fait l’objet d’une discrimination dans le cadre du processus de recrutement parce que j’ai été rejeté par l’entreprise (nom de l’entreprise).

J’ai voulu postuler à un emploi de (poste) qui correspond pleinement à ma formation et à mon expérience professionnelle, mais je n’ai reçu aucune réponse des recruteurs et je soupçonne cette entreprise d’utiliser des pratiques discriminatoires, car je ne suis apparemment pas le seul dans cette situation.

OU

J’estime être victime d’une discrimination à l’embauche au sein de l’entreprise (nom de l’entreprise).

En effet, au sein de cette entreprise, ma hiérarchie ne me donne pas la possibilité d’accéder à des postes à responsabilité.

J’ai envoyé plusieurs lettres à mes supérieurs exprimant mon souhait d’être promu au sein de l’entreprise et (expliquez votre situation, par exemple les lettres sont restées sans réponse, rejetées à chaque fois. ….. Veuillez préciser la date des lettres et les joindre à la présente lettre).

Je considère que j’ai les compétences et les qualifications nécessaires pour évoluer professionnellement et je pense que cet obstacle de la part de mes supérieurs est lié à (critère discriminatoire).

Je souhaite donc vous soumettre ma plainte contre cette entreprise afin que vous puissiez m’aider à reconnaître la discrimination à l’embauche.

Je joins à la présente les éléments en ma possession qui me permettent de considérer qu’il existe effectivement une telle discrimination à mon égard.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

[Votre signature]

[Votre nom en lettres moulées].

Pièces jointes :

Pièces jointes : éléments suggérant une discrimination, par exemple : offre d’emploi, affiche, lettre de refus, certificats…

Ce que dit la loi sur le médiateur

Le ddd, médiateur des droits, est une autorité administrative indépendante créée par la loi organique du 29 mars 2011 (n° 2011-333). Depuis le 1er mai 2011, le ddd regroupe 4 entités autrefois distinctes : la haute autorité de lutte contre les discriminations (halde) ; le médiateur de la république ; le défenseur des enfants et la commission nationale de déontologie de la sécurité (cnds). Toute personne qui s’estime victime de discrimination peut s’adresser directement au ddd. Il aide toute personne à identifier les pratiques discriminatoires et à les combattre. Conseille sur les procédures légales et aide à établir la preuve de la discrimination. Elle peut s’attaquer aux pratiques discriminatoires dont elle a connaissance, comme la HALDE l’a fait dans le passé. Le ddd dispose de pouvoirs d’investigation pour enquêter sur les affaires. Elle peut exiger des documents et des preuves que la victime n’a pas pu obtenir, se rendre sur place et entendre des témoins. La discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère interdit par la loi, comme l’origine, le sexe, le handicap, etc., dans un domaine couvert par la loi, comme l’emploi, le logement, l’éducation, etc. Elle peut être directe, si l’inégalité est fondée sur un critère interdit, ou indirecte, lorsqu’une règle, une pratique ou un critère apparemment neutre a un effet négatif sur un groupe auquel s’applique un critère discriminatoire. Il peut également prendre la forme d’un harcèlement. La loi du 27 mai 2008, qui transpose la directive du 29 juin 2000, définit la discrimination directe et indirecte. L’article 1132-1 du Code du travail précise qu’aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement en raison de son origine, de son sexe, de ses mœurs, de son orientation sexuelle, de son âge, de sa situation de famille ou de sa grossesse, de ses caractéristiques génétiques, de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une race, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales ou mutualistes, de ses convictions religieuses, de son apparence physique, de son patronyme, ou en raison de son état de santé ou de son handicap.

Nos suggestions pour votre lettre

Vous pouvez saisir le Médiateur des droits de l’homme par une simple lettre. Soyez précis dans la description de votre situation et n’hésitez pas à lui fournir tous les éléments à votre disposition pour établir la discrimination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.