Modèle de demande de signification par huissier d’une cession de créance

Modèle de demande de signification par huissier d’une cession de créance

Vous avez cédé ou gagné une créance à un tiers. En conséquence, vous souhaitez que le débiteur paie son nouveau créancier, c’est-à-dire vous. Vous pouvez prendre cet exemple de demande de signification par huissier d’une cession de créance.

[Votre nom]

[Adresse]

[Ville, État, Code postal]

 [Maître (nom de l’huissier)].

[Adresse de l’étude]

[Ville, État, code postal]

Objet : Demande de signification de créance (article 1690 du Code Civil)

Maître,

Nous vous demandons de bien vouloir notifier à Madame/Monsieur (nom du débiteur cédé ; forme de la société, au capital RCS n°), dont le siège social est à l’adresse suivante (noter ici l’adresse du débiteur), que la créance d’un montant de euros, relative à (noter ici les motifs de la créance : livraison de marchandises : n° de facture) détenue par la société (nom du cédant) a été cédée à la société (nom de l’acheteur de la créance), conformément aux dispositions des articles 1689 et suivants du Code civil.

Enfin, pourriez-vous nous tenir informés de l’issue de cette procédure ?

 [Votre signature]

[Votre nom en lettres moulées].

Pièces jointes :

Copie de la preuve de cession de la créance + copie de la créance cédée.

Ce que dit la loi sur la signification au débiteur de la cession de créance par un huissier de justice.

L’article 1689 du Code civil stipule que la créance est transférée par la remise du titre de propriété du vendeur à l’acheteur. Cependant, la simple cession de créance ne suffit pas à assurer son paiement au nouveau créancier : Le débiteur cédé doit être informé qu’il ne doit plus payer l’ancien créancier mais l’acheteur de la créance. Pour atteindre cet objectif, l’article 1690 du code civil prévoit que le cessionnaire (c’est-à-dire l’acheteur de la créance) n’aura de droits contre le débiteur cédé et les tiers que si la créance est garantie à partir de la date à laquelle un huissier de justice a signifié la cession de la créance. Cette signification n’est pas nécessaire si l’acte est authentique (c’est-à-dire rédigé par un notaire). Par conséquent, à partir de la signification, le débiteur ne pourra plus payer la dette de son ancien créancier puisqu’il sera alors tenu de la payer à nouveau entre les mains de son créancier cessionnaire. Il peut toutefois se retourner contre le premier créancier pour demander le remboursement d’un préjudice insuffisamment indemnisé (remboursement), comme le prévoient les articles 1376 à 1381 du code civil. Selon l’article 1691 du code civil, si un débiteur est libéré par son précédent créancier entre la cession et la signification, sa libération sera effective. Il faut compter moins de trente euros pour faire effectuer cette opération, frais de déplacement compris, si le montant de la dette cédée est inférieur à 1280 euros ; néanmoins, l’huissier peut imposer tous les frais supplémentaires jugés nécessaires par décret du 12 décembre 1996.

Nos suggestions pour votre lettre

Si vous êtes le cédant de l’huissier et que la saisie de l’huissier ne vous est pas favorable, vous devez garder la trace de la preuve. En particulier, si vous êtes le cédant de la dette et que l’acte de cession précise que vous devez livrer le débiteur avec cette cession, vous devez soigner la preuve. Ainsi, il est conseillé d’envoyer cette lettre par courrier recommandé avec accusé de réception et d’en envoyer un double au créancier cessionnaire (c’est-à-dire celui qui a acquis la créance). Enfin, pour connaître les frais, contactez l’huissier par téléphone. Conservez des copies de ces deux documents jusqu’au remboursement de votre dette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.