Modèle de demande de déblocage anticipé de ma participation salariale pour une [création/reprise] d’entreprise

Modèle de demande de déblocage anticipé de ma participation salariale pour une [création/reprise] d’entreprise

Dans le cas où vous êtes salarié d’une entreprise et que vous souhaitez créer ou racheter une entreprise Vous pouvez demander une exonération de votre participation aux bénéfices.

Il est possible de le faire de différentes manières, par exemple lorsque votre employeur a autorisé le droit de partir pour la création d’entreprise.

A noter :

Pour obtenir cette décharge, il est nécessaire de contacter votre entreprise dans les six mois qui suivent la création de votre société.

L’argent que vous recevez de votre employeur peut vous permettre d’acheter les parts de capital que vous avez achetées pour votre société.

Modèle type

Lettre recommandée avec avis de réception

[Votre nom]

[Adresse]      

[Ville, État, Code postal]

[Nom de l’entreprise et nom de la personne qui la recevra.].

[Adresse]

[Ville, État, code postal]

Objet : Demande de demande de déblocage anticipé de ma participation salariale pour une [création/reprise] d’entreprise

Madame, Monsieur,

J’ai le plaisir de vous informer que j’ai entamé des démarches pour [créer ou acquérir] une société. Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir débloquer les fonds qui me sont dus sur ma part des bénéfices de notre entreprise.

Par la présente, je vous envoie ce qui suit :

La situation pourrait être :

Les documents comprennent des copies des statuts de la société que je suis en train de créer ainsi que de la demande d’inscription au registre du commerce et des sociétés.

Une copie de l’acte d’achat que j’ai rempli pour acquérir le fonds de commerce.

Je suis à votre disposition pour vous fournir tous les documents dont vous avez besoin et les détails.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 [Votre signature]

[Votre nom en lettres moulées].

Aviez-vous des préoccupations ?

Un employeur peut-il conserver votre participation aux bénéfices ?

En règle générale, ces plans fonctionnent dans le cadre d’un plan de retraite, pour compléter les cotisations des employés ainsi que les cotisations de l’employeur. L’argent que votre entreprise place dans un plan de participation aux bénéfices est généralement à votre disposition, à quelques exceptions près.

Pouvez-vous retirer de la participation aux bénéfices ?

En général, effectuer un retrait de votre plan de participation aux bénéfices pour un versement initial (ou toute autre chose) avant vos 59½ ans signifie que vous paierez une pénalité sur les fonds. Les employés peuvent également être soumis à des exigences d’acquisition de droits. Il existe d’autres solutions, comme le fait de contracter un prêt auprès du régime, mais tous les employeurs n’autorisent pas cette option.

Lorsque vous quittez une entreprise, qu’advient-il de votre participation aux bénéfices ?

Si un employé qui, dans le cadre de sa rémunération, participait à un programme de participation aux bénéfices a démissionné ou a été licencié au cours de l’exercice financier précédant la finalisation des déclarations, il a toujours droit à son montant respectif au titre du programme de participation aux bénéfices pour l’exercice financier au cours duquel il a démissionné.

Quand puis-je encaisser mon plan de participation aux bénéfices ?

Bien que vous ne soyez pas tenu de payer des pénalités fiscales après avoir atteint l’âge de 59 ans et demi, vous devez toujours payer l’impôt fédéral sur le revenu sur les fonds que vous retirez de votre régime de participation aux bénéfices. Après avoir atteint 70 ans et demi, vous devez commencer à effectuer des retraits minimums, mais vous pouvez aussi choisir de retirer tout votre argent en une seule fois.

Comment fonctionne la participation des salariés aux bénéfices ?

Un plan d’intéressement aux bénéfices donne aux salariés une part des bénéfices de leur entreprise, en fonction de ses gains trimestriels ou annuels. C’est à l’entreprise de décider de la part de ses bénéfices qu’elle souhaite partager. Les cotisations à un plan d’intéressement aux bénéfices sont versées uniquement par l’entreprise ; les salariés ne peuvent pas en faire autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.