Modèle d’autorisation de la cession du bail commercial moyennant le versement d’une indemnité

La demande de versement d’une indemnité est l’un des nombreux droits que la loi donne au propriétaire d’un bien mise en location. En effet, dans le cadre d’un bail à usage commercial, de nombreuses possibilités s’offrent aux deux parties du contrat. Il s’agit d’un côté du locataire encore appelé le preneur qui a la possibilité de céder son droit au bail à une tierce personne. Il peut s’agir ici d’une personne physique, mais aussi d’une personne morale, en l’occurrence d’une entreprise. Mais lorsqu’il décide de procéder à une telle opération, il est tenu d’informer préalablement le propriétaire des locaux qui doit en donner son autorisation par écrit. Mais, le droit à l’accord n’est pas le seul privilège que la loi reconnaît au propriétaire des locaux. Celui-ci est en droit de demander une indemnité d’éviction avant la conclusion de ce contrat de cession. C’est un montant qui correspond à une garantie aussi bien à l’égard du nouveau locataire que de celui cédant. C’est un ainsi que votre locataire à qui vous avez consenti à un bail à usage commercial vous informe de son intention de céder son droit au bail à une tierce personne. Vous ne trouvez aucun inconvénient à sa décision, mais vous souhaitez demander une indemnité avant la conclusion de ce contrat de cession. Dans ce cas, il faudra adresser un courriel à votre locataire sortant, dans lequel vous lui ferrez part de votre acceptation, mais également de votre demande d’indemnité. A cet effet, il vous faudra un modèle de lettre approprié. Découvrez ici un format de lettre qui conviendrait parfaitement pour l’occasion.

Modèle d’autorisation de la cession du bail commercial moyennant le versement d’une indemnité

Nom et Prénoms

Adresse, code postal, ville, Tél

Société ——— ou Monsieur ———

Adresse, code postal, ville

Date

Recommandé avec A.R.

Objet : Acceptation sous condition de la cession du droit au bail des locaux situés à (adresse de situation des locaux).

Madame/Monsieur

Le ————— (date de réception du courriel du locataire), vous m’avez fait part par courriel de la proposition de la société ————- (Nom de la société cessionnaire) qui souhaite racheter votre bail commercial conclu le ———— (date de conclusion du bail) pour un montant total de ————— (le montant du rachat).

Conformément à l’article ———— (faire mention du numéro de l’article interdisant la cession de bail sans l’approbation du bailleur) dispose que ————– (reproduire la disposition de l’article dans son entièreté).

Il est donc prévu dans cet article, une interdiction de céder le bail sans le fonds de commerce.

Néanmoins, je serai tenté de donner mon approbation à cette cession, mais moyennant une indemnité d’une somme totale de ————- euros (le montant correspondant à l’indemnité), ce qui correspond à trois ans de loyer (il peut s’agir de six mois de loyers, d’un an etc..). Toutefois, je souhaite être invité à participer non seulement à la conclusion du contrat de cession, mais également à sa signature.

En vous souhaitant une bonne réception de mon courriel, je vous prie d’accepter, Madame, Monsieur, l’expression de ma plus grande considération.

Signature

Pourquoi et dans quel cas utiliser ce modèle de lettre ?

L’utilisation de ce modèle de lettre est appropriée pour une circonstance particulière : Il s’agit de la cession d’un droit de bail par votre locataire. Vous devez lui faire part de votre agreement, par ce courriel, mais également des conditions sans lesquelles vous ne consentirez pas à cette cession. Plusieurs raisons justifient l’utilisation de ce modèle de lettre.

Premièrement, lorsque vous restez silencieux après réception de la demande d’autorisation de cession de la part de votre locataire, alors vous vous exposez à des sanctions pécuniaires. Celui-ci pourra engager des démarches judiciaires pour obtenir des réparations.

D’un autre côté, il faut reconnaître que l’absence de votre autorisation rendra l’acte de cession inopposable au tiers. Ce serait donc un handicap pour le locataire originel, mais aussi pour le cessionnaire qui n pourra par renouveler son bail au moment opportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.