Modèle de lettre de faux certificat médical

1. Lettre de faux certificat médical

 CERTIFICAT MEDICAL

Je, soussigné Dr (renseigner le nom, Prénom et référence du docteur ayant pratiqué l’examen), Docteur en médecine (renseigner sa spécialité et l’adresse de l’organisme de santé où il opère si nécessaire), atteste que l’examen de M/Mme (renseigner votre nom, prénom et poste si nécessaire)

Né le : (renseigner votre date de naissance) et âgé de : (renseigner votre Age)

Ne montre pas de contre-indication à l’exercice de (préciser la raison pour laquelle vous avez besoin du certificat médical tout en étant concis).

Certificat fait à : (renseigner l’endroit de la rédaction du présent certificat)

Date : (renseigner la date de la rédaction du présent certificat)

Nom et Prénom

Signature du médecin : ______________ 

Cachet du médecin :       

2. Qu’est-ce qu’un certificat médical et comment l’obtenir ?

Un certificat médical est un écris certifiant de la condition de santé d’un individu. Il est établi et remit par un médecin, en général, il s’agit d’un médecin généraliste toutefois, il peut arriver qu’il s’agisse d’un professionnel. Un certificat médical se voit délivré obligatoirement après une consultation ou un examen pratiquer par le médecin lui-même sur l’individu qui le réclame. Afin de recevoir un certificat médical, la démarche est tout simplement de demander un rendez-vous chez un médecin pour une visite médicale. Suite à l’auscultation, le médecin établit le certificat que le demandeur a la latitude d’utiliser à chaque fois que le besoin s’en fera sentir.

3. Dans quel cas les personnes utilisent un faux certificat ?

Les certificats médicaux falsifiés sont le plus souvent utilisés en dernier appel dans des conditions où, pour des motifs indépendants de sa volonté, une personne n’a pas pu voir un médecin pour recevoir une permission d’absence officielle. Ci-dessous il y a quelques exemples de circonstances où elles sont requises :

  1. Une affection soudaine et de courte durée : il existe des affections que l’on contracte qui fait qu’on doit s’absenter quelques jours de son travail ou de son école. Lorsque cela arrive, l’affection est capable de s’être propagé avant que vous le malade ne trouve pas le temps de se rendre chez le médecin pour une consultation. Cela étant il lui tout de même procurer un certificat médical pour expliquer son absence.
  2. Absence pour raison personnelle : dans le cas où les problèmes personnels amènent l’individu à s’absenter, pour des raisons qu’on ne souhaiterait pas forcément divulguer à son école ou à son patron, un certificat médical falsifié peut faciliter à expliquer son absence pendant les quelques jours manqués.
  3. Affection d’un membre de la famille : beaucoup de chefs d’entreprise n’octroient pas à leurs employés la permission de ne pas se présenter au travail lorsqu’un de leurs proches est souffrant. Alors qu’il arrive des situations où on voudrait prendre soin de ses proches et les assister lorsqu’ils passent par une période difficile.
  4. Un jeu au travail ou à l’école : quelques milieux d’apprentissage ou de travail sont pratiques pour l’amusement et le divertissement. Par exemple, pour faire une blague, une personne pourrait faire un faux certificat médical certifiant qu’une de ses collègues est enceinte ou qu’elle a une affection pas commune ou fantaisiste requérant des attentions médicaux importants.

4. Les risques juridiques d’un faux

Selon l’article 441-1 du Code pénal, le faux et usage d’un faux, dont l’usage et la rédaction d’un faux certificat médical, est passible de 3 ans de prison, avec une amende de 45 000 euros, sans compter d’autres répercutions, concernant l’usage que vous en avez fait (exemple : perte de l’assurance). Du coup, il vaut mieux en avoir un officiel, donné par son généraliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.