Lettre de demande de l’allocation pour adulte handicapé: AAH

Modèle de lettre de demande de l’allocation pour adulte handicapé: AAH

Lettre de demande d‘allocation adulte handicapé Qui peut demander l’AAH ? Comment obtenir l’allocation adulte handicapé ? Qui dois-je contacter ? Quels documents dois-je fournir ?

Lettre recommandée avec avis de réception

[Votre nom]

[Adresse]      

[Ville, État, Code postal]

 Maison départementale des personnes handicapées du (département)

 [Adresse]

[Ville, État, code postal]

[Date]

Objet : demande d’allocation adulte handicapé (AAH)

Madame, Monsieur

Mon indice d’incapacité permanente a été évalué à (indice d’incapacité) par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

Je vous demande donc d’obtenir l’allocation adulte handicapé (AAH) versée par la CAF.

Je vous envoie tous les documents justifiant ma situation ainsi que les formulaires CERFA correspondants.

J’espère recevoir une réponse favorable de votre part.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

[Votre signature]

[Votre nom en lettres moulées].

Pièces jointes :

Formulaire CERFA n°13788*01

Toutes les pièces justificatives, telles que le certificat médical (formulaire CERFA n°13878*01)

Quand dois-je utiliser cette lettre de candidature AAH ?

Vous êtes handicapé et vos ressources sont modestes. Vous avez un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 % ou compris entre 50 % et 79 % et, dans ce dernier cas, votre accès à l’emploi est considérablement restreint en raison de votre incapacité et vous êtes en arrêt de travail depuis au moins un an. Vous avez au moins 20 ans ou 16 ans si vous n’êtes plus considéré comme personne à charge pour les prestations familiales. Dans ce cas, vous pouvez demander une allocation adulte handicapé auprès de la mdph de votre département.

Ce que dit la loi sur l’allocation pour adulte handicapé (aah)

L’aah a été créée par la loi du 30 juin 1975 et constitue une garantie de revenu minimum pour les personnes handicapées (loi du 11 février 2005). Elle est versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF), mais financée par l’État. Les articles l 821-1 à l 821-8 et R 821-1 à r 821-9 du code de la sécurité sociale fixent les conditions et les modalités de versement de l’AAH. Il existe des conditions de résidence, de nationalité, de ressources, d’âge et de handicap (voir le taux d’incapacité permanente). Lorsque la personne handicapée a cessé toute activité professionnelle sans revenu de remplacement, ses ressources ne sont pas prises en compte pour la détermination du droit à l’allocation. En principe, à partir de 60 ans, la personne handicapée n’a plus droit à la prestation. Toutefois, si le taux d’incapacité permanente atteint 80 % et que la prestation de vieillesse est inférieure au montant de l’aah, la prestation est maintenue. La aah est versée mensuellement pour une période d’un à cinq ans (voire dix ans, selon les cas). Depuis le 1er janvier 2011, l’aah peut être cumulée en totalité avec les revenus du travail pendant 6 mois et le montant de l’aah a été augmenté de 25%. Attention, à partir de cette date, le bénéficiaire de l’AAH doit déclarer ses revenus à sa CAF tous les 3 mois, sinon il risque une suspension de la prestation.

Nos suggestions pour votre lettre.

La demande d’AAH ne nécessite aucune formalité particulière. Vous pouvez donc envoyer une simple lettre à la mdph de votre lieu de résidence. N’oubliez pas de joindre les formulaires cerfa et les pièces justificatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.