9 livres à lire lorsque pour une féministe

L’une des idéologies qui ont émergé dans la société moderne et qui essaie tant bien que mal de réduire voire stopper la domination masculine trop injuste est le féminisme. Si vous êtes féministe ou si vous essayé de soutenir ou comprendre cette idéologie, voici une sélection des meilleurs livres qui pourront vous livrer la réalité défendue par cette idéologie telle qu’elle est.

1. Tout le monde peut être féministe de Bell Hooks

Le féminisme est avant tout un mouvement dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation et à l’oppression sexistes.  Dans ce livre, l’une des figures les plus influentes de la gent féminine, Bell Hooks, va tenter de donner une réponse claire et adaptée au monde moderne sur le féminisme. Elle fera également une doléance à la société à forte dominance masculine de trouver des alternatives à ses valeurs trop injustes pour bâtir un avenir différent dans lequel l’égalité, la liberté sont des valeurs partagées. 

2. Une chambre à soi de Virginia Woolf

L’ouvrage audacieux de Virginia Woolf brave les conventions et expose les paratiques de la société qui continuent de réduire la femme à un sexe pauvre sans plue-value. L’œuvre dont l’irritation est voilée d’ironie questionne la société sur les raisons qui obligent les hommes à réduire l’existence féminine au silence et à la merci des hommes. En joignant ses causes à la créativité littéraire, l’auteure est dissuadée de permettre à la femme de pouvoir rêver et de créer son monde à elle. 

3. Rebellez-vous ! de Marie Laguerre

Marie Laguerre, 23 ans, est une étudiante qui vivait à Paris. Un après-midi d’été, alors qu’elle rentrait chez elle, elle subit un harcèlement de rue.  Pragmatique, Marie Laguerre va écrire l’ouvrage qui dénonce le harcèlement de rue. L’ouvrage sera le recueil des mécanismes de domination des hommes sur les femmes et une invitation à la résistance. Celle qui a failli se faire tuer pour avoir décidé de s’opposer à un destin fortuit livre plein de conseils et d’outils pour réduire voire stopper la dominance abusive de la masculinité.

4. Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou

Pourquoi l’oiseau chante en cage ? Petite, noire et pauvre, Maya Angelou fut élevée dans le Sud raciste des Etats-Unis. Violée et laissée pour compté, elle devient mère à ses 20 ans. Mais malgré tous ces événements cruels, elle sera la voix des « comme elle » qui subissent le même sort. Cet ouvrage est une autobiographie fracassante qui révèle le racisme anti-Noir dans l’Amérique contemporaine. Mieux encore, elle relate le chemin parcouru par la société américaine contemporaine depuis un siècle en arrière.

5. Ferdaous, une voix en enfer de Nawal El Saadawi

Cet ouvrage est l’un de ceux qui ont bouleversé la conscience féminine et ont réveillé la féminité de son sommeil profond. L’ouvrage bien que fictionnel décrit avec véhémence les drames sociaux et sexuels de la réalité arabe actuelle. La romancière Nawal El Saadawi, avec une voix vigoureuse surnommée « une voix en enfer »,  interpelle les femmes victimes d’une société sexuellement oppressive et séculaire. “Une voix d’enfer” est un récit puissant de révolte contre les injustices subies par la gent féminine dans le silence.

6. Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie

Dans une société contemporaine marquée par toutes sortes d’idéologies, la question du genre devient cruciale. Il urge de penser à bâtir un avenir différent et soustraire le plus vite possible les femmes de ce système social injuste. Et voilà de quoi l’auteure parle de long en large dans son ouvrage. Car pour que ce monde équitable tant rêvé existe et perdure, la société actuelle doit instaurer des valeurs exactes, justes et qui respectent chaque être dans sa personne. Le féminisme serait le moyen sûr pour atteindre cet objectif.

7. Le deuxième sexe, tome 1 & 2 de Simone de Beauvoir 

Ce livre est un essai féministe qui aborde en deux tomes la phénoménologie et l’existentialisme. Plus qu’une simple révélation des conditions tristes des femmes depuis la Seconde Guerre mondiale, cet ouvrage analyse comment la réalité féminine s’est constituée au fil des années. Elle aborde aussi ces contraintes sociales qui bloquent la femme chaque fois qu’elle essaie de s’évader de la sphère dans laquelle le monde masculine l’a introduite depuis des siècles. L’ouvrage de Simone de Beauvoir est assez lucide et détaillé. 

8. La Servante écarlate de Margaret Atwood 

Ce récit historique et dystopique est l’histoire de Defred, servante écarlate à qui l’on a tout pris. Un soir, la jeune servante réduite à l’exploitation abusive va rêver à une époque révolue où les femmes auront les mêmes droits et libertés que les hommes. Déterminée, elle va tenter à tout prix de s’évader pour retrouver sa liberté sinon l’époque illusoire dont elle avait rêvé. Un récit universel et intemporel, cri de désespoir d’une couche sociale dominée depuis des siècles.

9. Sorcières de Mona Chollet 

Mona Chollet explique dans cet essai le pourquoi les femmes qui décident de disposer de leurs corps plutôt que de se soumettre à l’obligation de concevoir sont prises pour des sorcières. L’auteur décortique tous les aspects des jugements cruels portés par la société contemporaine sur ces femmes qui s’émancipent et décident de vivre différemment. Ce livre est aussi un regard jeté envers certaines normes sociales qui continuent de censurer la liberté des femmes au quotidien.

Vidéos

Questions/Réponses

A quand remonte le féminisme?

L’histoire du féminisme commence dans la seconde partie du XIX e siècle, lorsque le mot féminisme apparaît sous la plume d’Alexandre Dumas fils puis sous celle d’Hubertine Auclert. Cependant, dès la fin du Moyen Âge, des auteurs critiquaient la place accordée aux femmes dans la société.

Qui a été le premier féministe ?

Olympe de Gouges est considérée comme une des pionnières du féminisme français. Elle est notamment la rédactrice de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.

Comment est apparu le féminisme en France ?

Les premières féministes françaises apparaissent en France après les années 1860. André Léo, pseudonyme de Léodile Champseix profite de la relative liberté promue par le Second Empire à ses débuts, pour publier des ouvrages consacrés à l’égalité des sexes.

Pourquoi le féminisme?

D’une manière générale, le féminisme peut être considéré comme un mouvement visant à mettre fin au sexisme, à l’exploitation et à l’oppression sexistes et à réaliser la pleine égalité de genre en droit et en pratique.

Quel est le combat des féministes ?

Le combat féministe. Le féminisme désigne les mouvements successifs, d’idées et de mobilisations, prônant l’égalité entre les hommes et les femmes. Ces combats menés pour les droits des femmes et leur émancipation existent depuis la nuit des temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.