Devenir contrôleur de gestion [Formation, Stage & Rôle]

Le contrôle de gestion se définit comme étant un ensemble de procéder permettant la mise sur pieds des outils d’aide à la décision au sein d’une structure ou entreprise. C’est un profil à doubles casques tant du côte de la production en entreprise tant dans le commerce (Négoce). Mais aujourd’hui, il se diversifie sur d’autres secteurs activités comme la santé, les services et biens ou les associations. Ce poste est une fonction essentielle de la direction pour garantir que les objectifs et les stratégies de l’organisation sont mis en œuvre efficacement. Lorsque les organisations atteignent une certaine taille, il devient difficile pour les cadres supérieurs et autres dirigeants de donner des instructions détaillées sur la manière d’effectuer certaines tâches. Les mécanismes de contrôle de gestion sont alors importants pour guider les cadres de l’entreprise, afin qu’ils contribuent de la meilleure façon possible à la création de valeur totale de l’entreprise. Dans cet article, il sera question savoir comment aborder la formation, ensuite de savoir les stages et compétences et enfin le rôle exercé par celui-ci.

1. La formation de contrôleur de gestion

Pour aborder la formation de contrôleur de gestion, vous avez le choix entre une formation à distance ou une formation en continue et les différents diplômes y affèrent car en fonction du type de formation que vous souhaitez vous trouverez différentes façons de commencer ce cursus en tant que professionnel ou étudiant ou tout simplement nouveau bachelier. Pour être un contrôleur de gestion, le niveau d’étude requis dans ce cas est bac + 5, avec un bac +2 vous au mieux le droit à un poste d’assistant contrôleur de gestion.

Il existe différents programmes de formation sur le marché tels que Masters et MBA. La plupart des universités et écoles de commerce proposent des formations poussées, contrôle de gestion, gestion financière et administration. Sous réserve de disponibilité, la formation est ouverte aux professionnels en activité grâce à la formule en alternance université/entreprise. Les provinciaux ne sont pas en reste et ne sont plus obligés de se rendre dans la capitale. Les universités de province offrent également une formation complète et adaptée.

2. Stages et compétences

Vous avez la possibilité de réaliser des stages conventionnés en entreprise pendant la formation contrôleur de gestion. Cette expérience professionnelle vous permet de mettre en application les compétences apprises lors de votre formation à distance ou en continue, le contrôleur de gestion a besoin néanmoins d’un certain nombre de savoir-faire :

  • Connaissances solides en comptabilité et finance
  • Capacités managériales, maîtriser les règles de comptabilité (LSF, SEPA, SOX),
  • Maîtriser les outils informatiques, Maîtriser le pack office,
  • Bonne connaissance des métiers et du fonctionnement de l’entreprise, Connaissances en finance,
  • Capacité d’analyse
  • Maîtrise de l’anglais
  • Analyse et interprétation des états financiers pour les destinataires clés, y compris les cadres supérieurs et le personnel financier de l’entreprise.
  • Achever les processus de clôture mensuelle du système comptable Quick Books en produisant des états financiers standard et personnalisés, ainsi que des rapports opérationnels.
  • Préparer les états financiers, l’analyse des écarts et le dossier financier mensuel à distribuer aux chefs de service et aux dirigeants de l’entreprise.
  • Élaboration de budgets annuels pour l’ensemble de l’organisation et des unités subsidiaires ; préparation d’états financiers et d’analyses des écarts et des performances.
  • Direction des fonctions de gestion financière, y compris l’élaboration des états financiers mensuels/trimestriels, des prévisions financières et des budgets annuels.

3. Rôle d’un contrôleur de gestion

La principale mission du responsable du contrôle de gestion est d’adapter les outils d’analyse de la performance aux besoins des dirigeants et managers, ainsi qu’aux contraintes réelles de l’entreprise. En fait, il s’agit d’un processus d’amélioration continue des méthodes de travail de l’entreprise. Par conséquent, il y a toujours une tâche à occuper le contrôle, et il manque rarement une tâche.

En effet, son rôle est de présenter de manière structurée, ponctuelle et précise des réflexions et des recherches sur tout aspect de la société concerné. Prenons l’exemple d’un responsable RH qui souhaite revoir la politique de rémunération des commerciaux d’une entreprise : comment optimiser l’évolution des rémunérations pour une meilleure performance ? Comment optimiser votre seuil de rentabilité ? Quelle doit être la part variable du salaire d’un vendeur ? Quelle est la différence de salaire maximale entre deux commerciaux ayant les mêmes compétences ?

4. La fonction du contrôle de gestion au sein de l’entreprise

La fonction de contrôle de gestion évolue sous le poids des fluctuations économiques. La fonction s’élargit, dépassant le contrôle comptable et budgétaire. Le contrôleur de gestion doit faire preuve de capacités anticipatrices quant aux résultats de l’entreprise, et en engageant les actions nécessaires, améliorer la performance de l’entreprise. L’intégration des nouvelles normes internationales au sein des entreprises a placé le contrôleur de gestion en position de référent technique de ces évolutions. Il doit être, sur ces sujets, en relation avec l’ensemble des services comptables. Le contrôleur de gestion est un métier avec une grande part de relationnel. Il est en contact permanent avec les opérationnels mais tisse aussi des liens plus forts avec la direction générale. Le contrôleur de gestion est davantage partie prenante dans les décisions stratégiques.

Les fonctions de contrôleur varient d’une entreprise à l’autre en fonction de la taille et de la complexité de l’entreprise et du secteur d’activité. Une variante du poste de contrôleur est appelée contrôleur. Il s’agit généralement d’un poste plus élevé, que l’on trouve plus souvent dans les administrations publiques ou les organisations à but non lucratif. Les petites entreprises exigent une plus grande polyvalence de la part du contrôleur, tandis que les grandes entreprises peuvent répartir les responsabilités du poste entre d’autres employés, notamment le directeur financier et le trésorier.

Le contrôleur d’une organisation peut participer au recrutement, à la sélection et à la formation du personnel. Le poste exige d’évaluer les résultats du travail, de diriger les employés et de prendre des mesures disciplinaires au besoin. Le contrôleur maintient souvent son niveau d’éducation en suivant une formation professionnelle continue par le biais de séminaires, de webinaires ou d’opportunités de formation.

Sources :

https://www.ics-begue.com/metier-controleur-de-gestion

https://fr.wikipedia.org/wiki/Contr%C3%B4leur_de_gestion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.